Associations /
RCV

Rugby Club Varacieux

Le Rugby Club à son site Internet !

Rendez-vous sur le site du Rugby Club de Varacieux en suivant le lien ci-dessous

En savoir plus

Du monde à l'Espace Père Bleu !

En ce premier dimanche de trêve rugbystique, certains joueurs n’ont pas fait la grasse matinée !

Au programme, fabrication de boudins ! Il faut dire que cette manifestation est toujours une réussite auprès des habitants du village et des alentours.
Comme chaque année, c’est Alain Detroyat qui a fait les excellents boudins, accompagné d’une armée de commis : les frères Jean-Michel et Olivier aux chaudières, Bruno et Moustique à la fabrication, ainsi qu’une poignée de joueurs toujours bosseuse. Capcap gère l’emballage. Aux commandes, on retrouve Cacahuète, Marjorie et Laure toujours bien organisés, tandis que Sandrine et l’indéboulonnable Henriette tiennent la caisse. En bref, tout ça pour rappeler que chaque week-end de match, et à chaque manifestation, les bénévoles sont toujours présents, et rien n’est possible sans leur investissement. Un grand merci à eux !
Au fil de la matinée, les boudins, saucissons et autres caillettes partent comme des petits pains. Les clients se retrouvent, après leurs achats, autour d’un bon vin chaud.

L’ambiance varacienne comme on l’aime !

Champions d'Automne !

Longue sera la période de trêve, les joueurs le savent. Dernier petit challenge pour nos varaciens ; finir l’année 2016 en beauté avec une victoire sur leurs terres, face à Briançon.
Les locaux ne se font pas prier. Ils envoient du jeu et concrétisent rapidement, par une pénalité de L. Rey qui prend les points au pied pour ce match (3-0). Le RCV continue de jouer et relance le ballon dans son propre camp. Le capitaine R. Buisson fixe 3 défenseurs et transmet au jeune K. Giroud qui file jusqu’à l’en-but, sans opposition. L’essai est transformé par L. Rey (10-0). Briançon commence à relever la tête en montrant un beau visage. Malheureusement pour eux, T. Cleuvenot va enfoncer la ligne pour marquer son essai dominical (15-0). S’en suit un relâchement des locaux, qui vont encaisser un essai et une pénalité (15-8) Mi-temps ! Ce n’est pas du goût du coach Jérôme, qui le fait savoir pendant la pause. Les joueurs manquent de mordant et doivent tuer le match sur leurs temps forts !
Au retour sur le pré, L. Rey ajoute 3 points au pied (18-8). Mais les visiteurs ne vont pas lâcher et vont même recoller au score après un essai transformé (18-15). On se dit alors que nos varaciens vont douter et surement perdre les pédales ! Mais c’est mal connaitre les Orange et Noir ! Les joueurs vont faire preuve de solidarité en marquant deux essais en groupé pénétrant par T. Cleuvenot (encore lui) et C. Perraud, tous deux transformés par C. Sancy. Score final (32-15).


Briançon a montré un beau visage face à une équipe du RCV, un peu remaniée dans les lignes arrières. Félicitation notamment à A. Roulain et K. Giroud, qui ont su saisir leur chance pendant la partie. Seul petit bémol, la blessure de l’arrière du jour C. Rey, qui souffre du genou, et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. Place à la trêve et à la matinée boudin, organisée dimanche 11 décembre à l’Espace Père Bleu ! Venez nombreux !

Contrat rempli !

Deuxième gros déplacement pour nos petits Orange et Noir en ce dimanche 27 novembre, cette fois-ci du coté de Faverges. Après quelques heures en bus et une dizaine de mènes de tarot plus tard, les varaciens posent le pied en terre haut savoyarde avec le but de finir invaincus lors de la phase allée de 3ème série.
En début de match, l’équipe locale donne du fil à retordre au RC Varacieux. Les joueurs de Faverges, costauds et rugueux, enchainent les temps de jeu et scorent un essai après 12 minutes de jeu (5-0). Les gros, à l’image de C. Marchand ou encore du toujours jeune G. Chevallier, plaquent à tour de bras et leur efforts sont récompensés par une pénalité, que transforme l’inévitable T. Caillat (5-3). Après plusieurs phases d’un combat âpre, l’arbitre siffle la mi-temps.
La deuxième période commence comme la première avait terminé : des rucks et du combat. Sur un mouvement au large, l’équipe de Faverges commet une maladresse et laisse échapper la gonfle. Le capitaine Buisson, en filou, intercepte et retrouve ses jambes de 20 ans pour marquer un essai à la Beauden Barrett, un essai de 60 mètres (5-8). Les locaux, voyant se faire dépasser dans le jeu, vont commettre quelques erreurs et donner l’opportunité à T. Caillat d’alourdir le score par une pénalité (11-5). Il reste 10 minutes au chrono, et l’homme du money-time frappe encore une fois ! Le solide T. Cleuvenot, de nouveau repositionné 2ème ligne, marque deux essais presque coup sur coup, transformés par T. Caillat. Score final 5-25.


En outre, tous les joueurs peuvent avoir un sentiment de devoir accompli, car s’imposer à Faverges n’est pas chose aisée. Les coachs apprécieront la manière dont les joueurs ont su gérer les petits moments de ‘moins bien’ et l’implication qu’ils ont mis dans cette rencontre. Mention spéciale à J. Dumas qui trouve de plus en plus sa place dans l’effectif varacien. Pour finir, on peut tirer un grand coup de chapeau à cette belle bande de copains, qui pour l’instant, est en phase avec ses objectifs de début de saison. Attention toute fois à ne pas se relâcher lors de la prochaine rencontre, à savoir le match à domicile contre Briançon. Rendez-vous dimanche 4 décembre à 15h !

Fin de parcours pour le Rugby Club Varacieux

La saison des rugbymens varaciens a pris fin ce dimanche, en huitième de finale du championnat de France, face à une solide formation varoise du RC les Plages. L'entame catastrophique, pleine de fébrilité, a eu raison d'un XV isérois qui a pourtant tout tenté pour renverser la vapeur.

Coup d'envoi, deux placages manqués et les sudistes se retrouvent déjà dans l'avancé. Troisième minute, indiscipline et manque de maitrise qui coûte une exclusion temporaire et une infériorité numérique. Septième minute, touche non trouvée sur pénalité, relance de l'adversaire et essai casquette soixante mètres plus loin. Une poignée de minutes plus tard attaque Rouge et Jaune, décallage en bout de ligne, l'arbitre accorde l'essai à la surprise générale car le joueur adverse lâche le ballon au moment d'applatir... Autant d'exemples qui peuvent expliquer la frustration lorsque l'on sait que ce genre de rencontre se joue sur les détails et un petit brin de réussite! Malgré ses coups du sort les varaciens reviennent peu à peu dans la partie et se libèrent enfin. Genin réduit l'écart, puis B. Durand raméne son équipe à deux longueurs sur un joli essai en débordement (10-12). Juste avant la pause, intervient un premier tournant : les varaciens sont à présent dominateurs et pilonent la ligne d'en-but, le pilier Cleuvenot sonne la charge et applatit le ballon sur la ligne, l'homme au sifflet ne bronche pas et n'accorde pas l'essai. Trois temps de jeu plus tard les Orange et Noir échappent le ballon et après une partie de billard, le toisième ligne centre des Plages, par ailleurs excellent, se retrouvent la gonfle entre les mains et s'en va crucifier nos jeunes varaciens (10-19 à la pause). Sonnés par ce scénario, les hommes du tandem Jullien-Pétriment encaissent un nouvel essai dès la reprise. A 24-10, les choses semblent mal engagées et l'on craint le pire. A contrario, les varaciens ne vont rien lâcher et se vider les tripes : durant la dernière demi-heure ils jouent tous les ballons, excercent une pression permanente et acculent les varois dans leur moitié de terrain. Malheureusement la finition n'est pas au rendez-vous, la faute aux maladresses, à l'indiscipline (3 nouveaux cartons récoltés), à l'impatience et aussi soulignons-le, à la qualité de l'adversaire qui plaque à tour de bras. L'essai de Th. Cleuvenot vient récompenser cette belle débauche d'énérgie mais est insuffisant pour inverser le court de la partie. Au final les Orange et Noir s'incline 24-15, sans avoir à rougir, et peuvent nourir quelques regrets.

Le premier bilan à chaud de cette saison est plutôt satisfaisant avec un joli parcours sportif et une belle bande de copains qui a su mouiller le maillot et représenter fiérement le club et le village. Petit pincement au coeur avec cette élimination qui met fin à une formidable aventure humaine sachant que quelques anciens parlent de raccrocher les crampons et que peut être un ou deux joueurs seront tentés par d'autres cieux?

Rendez-vous est déjà pris pour la saison prochaine, avec espérons-le encore de belles choses à vivre! En attendant place aux festivités de fin de saison avec le concours de pétanque (vendredi 3 juin) et bien entendu les quarante ans du club le samedi 18 juin (pensez à réserver votre repas!)

Le match (presque) parfait!

Pour le compte des seizièmes de finale du championnat de France, les rugbymen varaciens affrontaient ce dimanche 15 mai l'équipe de Cauzanne et des Maranges sur le terrain de Tarare. Peu de renseignement avant la rencontre, sur cette formation fraichement auréolée du titre de champion de Bourgogne, raison supplémentaire côté Orange et Noir pour ne pas se focaliser sur l'adversaire et essayer de mettre en place son propre jeu.

La rencontre démarre tambour battant, les varaciens ayant visiblement bien digéré la petite collation prise au bord de la route à base de pâtes et autre quinoa. Dès la deuxième minute l'ouvreur L. Rey trouve la faille dans la défense adverse. Passée cette entame tonitruante, les débats s'équilibrent et le troisième ligne de l'entente réduit le score sur drop. Durant les vingt minutes qui suivent, les hommes du duo Jullien-Pétriment proposent un rugby total fait de pénétration, de passes, de vitesse, de fluidité... Un vrai régal! Quatre essais sont inscrits par Chevallier B. et G. et un doublé du revenant C. Rey (le Lomu blanc). La mi-temps est sifflé sur le score de 36-3 et les affaires semblent déjà bien engagées. La seconde période est du même acabit et les isérois enfoncent le clou, inscrivant cinq essais supplémentaires par T. Cleuvenot, F. Rochas, deux essais de pénalité (après la période des mammouths grenoblois, on assiste à l'éclosion des éléphants varaciens!) et L. Genin. Le poulain du président uzelot Sénéclause, tel un métronome, ajoute huit transformations et une pénalité scellant la marque à 69-3. Iréél! Seul ombre au tableau, le carton rouge récolté par F. Veyret : sur l'unique petite chamaillerie de la partie à dix minutes du terme, le seconde ligne varacien asséne un coup de poing à un adversaire et se fait expulser. Vu l'ampleur du score et l'excellent état d'esprit des deux équipes, le jaune aurait sans doute suffit! Dur dur pour Coco qui manquera la prochaine rencontre.

à l'image du demi de mélée R. Marchand, les varaciens ont évité le coup de chaud!

En huitièmes de finale, le RCV affrontera ce dimanche 22 mai, l'équipe du RC des Plages (Carqueiranne, comité Côte d'Azur). Ce sera certainement une opposition d'un tout autre calibre. En espérant que nos p'tits Orange et Noir rééditent ce type de performance et régalent les supporters que l'on attend une nouvelle fois nombreux! Pour continuer de réver...

Les rugbymen varaciens poursuivent l'aventure!

Ce dimanche 8 mai, le rugby club Varacieux disputait un match de barrage pour accéder aux seizièmes de finale du championnat de France. Face à une formation de Villeneuve-de-Marc (comité du Lyonnais) joueuse et virevoltante, les Orange et Noir ont montré deux visages, courbant l'échine dans un premier temps avant de porter le coup de grâce.

L'entame de match est pourtant varacienne : les protégés du duo Jullien/Pétriment bousculent leurs adversaires et sur un premier ballon porté, les nord-isérois se mettent à la faute offrant l'ouverture du score à L. Genin sur pénalité. Passé ces dix premières minutes encourageantes, les varaciens vont peu à peu sortir de leur match : des placages loupés, de l'excès d'agressivité qui coûte une infériorité numérique de dix minutes (carton jaune à J. Pétriment) et qui influe sur l'arbitrage, de la fébrilité et de la précipitation avec beaucoup de difficultés à se sortir de son camp et à inverser la pression avec le vent dans le nez. Bref, les varaciens sont au bord de la rupture, ils se font dans un premier temps reprendre au score avant de se faire dépasser sur une jolie réalisation en bout de ligne. Fort heureusement, les Bleu et Blanc vendangent quelques occasions, se montrant parfois maladroit au moment de conclure. Juste avant la pause et contre le cour du jeu, l'arrière Genin enquille sa seconde tentative et raméne les siens à deux petites longueurs (6-8 à la mi-temps), un moindre mal vu la physionomie de ce premier acte.

Le début de la seconde période est encore poussif, notament balle en main, mais avec l'appui d'Eole ce sont désormai les varaciens qui gagnent la bataille de l'occupation. Dans la dernière demi-heure, l'emprise orange et noire s'accentue sous la houlette d'un pack redevenu conquérant. Sur une prise de balle en touche, le monstre à seize pattes varaciens emportent tout sur son passage sur une quinzaine de mètres et propulsent le capitaine Buisson derrière la ligne d'en-but. Genin transforme et dans la foulée continue son récital en convertissant une nouvelle pénalité (16-8). Plus frais et mieux mentalement, les varaciens enfoncent le clou par Th. Cleuvenot bien décalé par L. Rey sur le petit côté, qui scelle le sort de la rencontre. Avec ce succès 21-8, les Orange et Noir s'octroient le droit de poursuivre l'aventure et peuvent continuer à réver. Il faudra cependant être beaucoup plus régulier et faire preuve davantage de maitrise dans les joutes à venir.

Ce dimanche 15 mai, seizième de finale du championnat de France contre le OC Cozanne et des Maranges (champion de Bourgogne) sur un terrain du lyonnais (lieu et horaire à confirmer, se rapprocher du club pour plus de renseignements). Une nouvelle fois, le RCV compte sur le soutien massif de ses supporters! Et pour pérpétuer la tradition, rendez-vous le soir au stade pour un petit barbecue!

Défaits avec les honneurs!

Ce samedi 23 avril, les rugbymens varaciens ont échoué dans leur quête de conservation du titre de champion des Alpes troisième série. Tombés sur une solide équipe de Saint-Laurent du Pont, ils ont lutté avec engagement, détermination et combativité mais n'ont pu décrocher le Graal.

Dès l'arrivée dans l'enceinte grenobloise, on se doutait que la mission serait périlleuse. En effet les conditions climatiques difficiles esquissaient quelques sourires sur le visage des chartrousins, qui sentaient bien que cette météo capricieuse leur serait favorable (pack plus lourd et plus grande efficacité dans le jeu d'occupation). Des conditions qui n'empêchaient pas les supporters des deux camps de garnir copieusement la tribune de Lesdiguières dans une ambiance festive et bon enfant.

Les vingts premières minutes de la rencontre sont plutôt équilibrées, les contacts sont rudes, chacune des formations refusant de céder un pouce de terrain et le jeu se cantonne au centre du pré. A la demi-heure de jeu se produit le premier tournant du match : l'arrière adverse tape un long coup de pied à suivre et avec beaucoup de roublardise vient s'empaler sur son vis à vis Genin qui écope, sur l'action, d'un carton jaune, laissant ses partenaires à 14 durant dix miutes. Une infériorité numérique lourde de conséquence puisque les Orange et Noir encaissent huit points avant la pause. Au retour des citrons, les varaciens prennent l'initiative mais quelques erreurs et maladresses ne permettent pas de recoller au score. A l'inverse, les gars de la Vallée du Guiers se montrent hyper réaliste et rajoute trois nouvelles unités sur leur seule incursion dans le camp adverse dans cette période de domination varacienne (11-0). Les hommes du tandem Jullien/Pétriment jettent leurs dernières forces dans la bataille et se libèrent enfin mais ils sont systématiquement refoulés par une défense bien en place. Plus rien ne sera inscrit et au coup de sifflet final, c'est l'équipe de Saint-Laurent du Pont qui peut laisser éclater sa joie. Les joueurs varaciens, légitimement déçus, n'ont pas à rougir de cette défaite face à un adversaire solide qui a construit son succés sur une plus grande maitrise et l'expérience de ses "vieux briscards". Le seul petit regret est de ne pas avoir était plus ambitieux dans le jeu mais les conditions ne le permettaient guère.


Cette défaite n'a pas empêché joueurs, dirigeants et supporters de se retrouver le soir au club house pour un petit barbecue et pour siroter quelques bières, verres de houblons qui avouons-le dégageaient un peu plus d'amertume qu'à l'accoutumé!

Pour l'équipe varacienne, il va falloir évacuer rapidement cette décéption et se plonger dès à présent dans la préparation du match de barrage du championnat de France qui devrait opposer le RC Varacieux à l'équipe de RC Villeneuve de Marc (comité du Lyonnais), le dimanche 8 mai (lieu et horaire à définir). Pourquoi ne pas se prendre à rêver d'un joli parcours en phases finales!

Tous derrière les Orange et Noir pour la finale à Lesdiguières!

Ce samedi 23 avril à 11heures, les rugbymen varaciens fouleront la pelouse grenobloise pour tenter de conserver leur titre de champion des Alpes troisième Série. A cette occasion ils croiseront sur leur chemin l'équipe de Saint-Laurent du Pont. Des retrouvailles six jours seulement après la dernière confrontation entre les deux équipes pour le dernier match de poule. Une rencontre, simulacre de rugby, que nous nous garderons bien de commenter, qui s'est soldée sur un résultat de parité (17-17) qui, ni ne fâche, ni ne satisfait personne. Pas de blessé, pas de carton, tel était le leitmotiv dans chaque camp, mission accomplie!

Cette finale aura sans aucun doute une tout autre physionomie. Il faudra pour nos jeunes varaciens tenter de contrer cette belle équipe chartousine sur ses points forts (un pack solide et experimenté et une conquête efficace). La clé côté Orange et Noir passera par la faculté des joueurs à remporter leurs duels, par l'efficacité défensive (important de ne pas laisser l'adversaire s'organiser debout) et par la capacité à sentir et lâcher les coups! Gageons que les protégés du président Giroud parviennent à se libérer, montrent leur vrai visage et soient à la hauteur de l'événement!

Pour cette opposition, les coachs Jullien et Pétriment auront la quasi-totalité de l'effectif à disposition, il va falloir faire des choix, choix qui feront forcément des déçus mais que chacun prenne bien conscience que les résultats de l'équipe sont le fruit du travail de tout un groupe, tout un club, tout un village!

L'afflux massif de supporters est une nouvelle fois attendu. Un attrait et une fidélité qui ne se démord pas au fil des saisons. Une belle fête en perspective, une issue que l'on souhaite heureuse pour que rayonne une nouvelle fois, sur le monde de l'ovalie, notre petite bourgade de 800 âmes dont le coeur bât pour son club de rugby. Quelle que soit le résultat, le club convie l'ensemble de ses sympathisants à se retrouver le soir au stade, autour du verre de l'amitié et d'un bon barbecue. Vive les Orange et Noir et vive le RCV!

Les rugbymen varaciens iront défendre leur titre à Lesdiguières!

Ce dimanche 10 avril, les troupes du président Giroud effectuaient un long déplacement sur le terrain de Briançon. Le voyage, bien que tumultueux, s'est avéré prolifique puisque les Orange et Noir ont glané un succès aisé (62-9) et à cette occasion valider leur ticket pour la finale avant même la dernière levée. Après un départ timide, sans doute dû aux impondérable (erreur d'itinéraire, route sinueuse, repas pris sur le pouce...), les varaciens ont mis la machine en route et ont pu profiter de cette opposition pour répéter leurs gammes. Saluons l'équipe locale qui n'a jamais fermé le jeu et a lutté avec courage tout au long de la rencontre. Remercions également le club de Briançon pour son accueil chaleureux.

Dimanche 17, dernier match de la phase régulière avec un déplacement à Saint-Laurent du Pont, un adversaire qui, hasard du calendrier, se dessera à nouveau sur la route des varaciens une semaine plus tard pour la finale des Alpes. Une rencontre certainement un peu étrange où les entraineurs des deux camps devraient se livrer à une partie de pocker menteur pour ne pas dévoiler leurs stratégies, où les joueurs seront peut-être un peu sur la retenue de peur de se blesser mais en même temps des joueurs qui auront besoin de garder du rythme et des automatismes. Réponse ce dimanche à 15h.

Amis supporters, réservez d'ors et déjà votre samedi 23 avril pour la belle fête de la journée des boucliers, ressortez du placard votre panoplie du supporter. Horaire à définir (certainement fin de matinée, tout début d'après-midi).

Encore un petit effort!

Durant cette seconde partie de saison, les rugbymen varaciens doivent s'accommoder d'un calendrier particulièrement décousu! Entre un week-end de relâche et un dimanche d'exemption, est venu s'intercaler une victoire par forfait. Alors que les hommes du tandem Jullien/Pétriment s'apprêter à effectuer un périleux déplacement en terres haut-savoyardes pour le dimanche de Pâques, match capitale dans l'optique de la qualification, l'équipe de Saint-Julien en Genevois déposaient les armes, faute de combattants. Une bonne opération comptable en soit, mais une situation regrettable, qui malheureusement se multiplie (il faudra certainement que nos instances dirigeantes repensent la formule du championnat!). Ce que l'on recherche avant tout à notre niveau, c'est le plaisir de jouer et de se retrouver entre copains!

Ce dimanche 10 avril, les Orange et Noir devraient enfin retrouver les terrains, avec un long déplacement à Briançon (une équipe qui se retrouve dans une situation identique puisque deux clubs n'ont pas pris la peine de rendre visite aux haut-alpins). Les deux clubs devraient proposer du jeu, comme ce fut le cas au match aller, dans une rencontre qui promet d'être agréable à suivre. Cependant les objectifs seront bien différents entre des locaux qui n'ont plus rien à espérer sinon de finir en beauté leur saison et régaler leurs supporters et des varaciens qui viendront valider, en cas de succés, leur qualification pour la finale des Alpes à Lesdiguières. L'effectif isérois devrait être quasi-complet, l'infirmerie s'étant bien vidé durant cette longue inactivité. Victoire impérative, alors messieurs les joueurs, un dernier petit coup de collier! Coup d'envoi à 15h.

PS : le RC Varacieux adresse son soutien et ses encouragements au club voisin et ami du SMS, qui souhaitons-le, validera également ce dimanche, son ticket pour la journée des boucliers.

Match au sommet au stade de la route de Vinay!

Ce dimanche 13 mars, les rugbymen varaciens accueillent l'équipe de Saint-Laurent du Pont sur leur pelouse fétiche. Une rencontre entre deux équipes aux parcours similaires (une seule défaite depuis le début de la saison), qui permettra au XV victorieux de s'emparer de la première place du classement Troisième Série. La partie promet d'être âpre, indécise et disputée entre deux formations qui "envoient"du jeu. Les Jaune et Vert s'appuie sur un pack solide et experimenté pour mettre ses adversaires au supplice. La clé du match côté varacien passera sans doute par la performance du huit de devant et par la réussite des botteurs! En cas de succès, les hommes du président Giroud prendraient une sérieuse option sur la qualification, distançant la Fraternelle de Moirans d'une dizaine de points à trois étapes de l'arrivée. Une équipe moirannaise qui s'accroche et n'a point encore abdiqué, la preuve en est avec son succès à Saint-Julien en Genevois, dimanche dernier, en match en retard. Dans cette course à trois, pour deux places qualificatives, les varaciens ont toutes les cartes en mains et sont maîtres de leur destin. Alors messieurs les joueurs, il faut terminer le job!

Le public est attendu nombreux pour jouer son rôle de seizième homme! Coup d'envoi à 15h.

Encore perfectible!

Seconde rencontre à domicile et nouvelle victoire bonifiée pour les rugbymen varaciens qui acceuillaient, ce dimanche, leurs homologues de Briançon. Si l'on peut ce réjouir de ce succès aisé (31-10) et de la dynamique positive de résultats, la manière laisse les observateurs plus circonspects et dubitatifs! En effet les Orange et Noir, bien qu'animés de bonnes intentions en terme de jeu et d'initiatives, affichent quelques lacunes qui laissent un goût d'inachevé! En premier lieu, on note la défaillance des botteurs depuis quelques temps, un manque de réussite non préjudiciable pour l'heure mais qui pourrait avoir son importance lors de rencontres plus indécises. Soulignons ensuite, le manque de réalisme récurrent des varaciens : avec une possession de balle et une occupation du terrain qui frôle les 80%, l'addition devrait être beaucoup plus salée. Malheureusement les troupes du capitaine Buisson font preuve de maladresse, de fébrilité, d'mpatience souvent, multiplient les mauvais choix, manquent de cohésion et de constance. Rien d'alarmant, bien sûr, mais l'on souhaiterait que les joueurs augmentent leur niveau d'exigence et acquièrent une plus grande régularité (par moment, les joueurs proposent des séquences de très bon niveau mais ce ne sont que des fulgurances!)

Pour résumer briévement la rencontre : les visiteurs ouvrent la marque sur pénalité, juste avant le quart d'heure de jeu sur leur seule incursion dans le camp varacien. Les locaux réagissent et inscrivent 3 essais en 15 minutes (Y. Caillat, L. Rey et Th. Cleuvenot). Au retour des vestiaires deux nouvelles réalisations signées G. Franco et C. Marchand. Enfin les visiteurs sauvent l'honneur dans les arrêts de jeu, un essai qui vient récompenser de valeureux haut-alpins!

Prochaine échéance le dimanche 13 mars avec le choc au sommet, au stade de la route de Vinay, face à l'équipe de Saint-Laurent du Pont qui, tout comme les varaciens, ne compte qu'une seule défaite depuis le début de la saison. Coup d'envoi à 15h.

RCV : Victoire bonifiée!

Pour le premier match du tableau final de troisième Série, les rugbymen varaciens accueillaient, en ce dimanche 21 février printanier, les haut-savoyards de Saint-Julien en Genevois. Avec la modification du calendrier (inversion du match contre Briançon), c'est une série de trois rencontres à domicile qui se profilaient pour les Oranges et Noirs. Cela peut être un petit avantage, à condition de négocier parfaitement cet enchainement et de faire le plein de points!

Première partie du contrat remplie donc avec cette victoire bonifiée face à une équipe frontalière qui n'était pourtant pas venue en victime expiratoire, ce qui peut expliquer que l'issue de la partie fut longue à se dessiner.

La rencontre peut se résumer en trois actes : quarante minutes initiales équilibrées, tant dans la possession que dans l'occupation. Les intentions sont bonnes mais les varaciens se montrent fébriles et pas toujours pertinents dans leurs choix. L. Rey et Th. Caillat inscrivent une pénalité chacun pour les locaux, contre une pour les visiteurs. Juste avant la pause, les hommes du capitaine Buisson creusent l'écart sur un essai casquette. Une pénalité dévissée par l'arrière Rey, suivi d'un bon pressing à la retombée et c'est B. Durand qui s'effondre en terre promise. (11-3 à la pause). Deuxième acte, les Oranges et Noirs vont assiéger les 22 mètres adverses durant une grosse vingtaine de minutes, avec une domination outrageuse mais stérile : toujours des maladresses, un manque de patience et d'altruisme et aussi soulignons-le, une défense généreuse et efficace des Jaunes et Bleus qui,en cette journée commémorative du centenaire de la bataille de Verdun, avaient dressé les barbelés et s'arc-bouter sur la ligne de front! Dernier acte, le coup de grâce : dans le dernier quart d'heure, les varaciens poursuivent leur siège du camp adverse mais se montrent beaucoup plus réalistes et enfoncent le clou. Les haut-savoyards, moins frais physiquement, accusent le coup et encaissent trois essais dans le money-time ( des réalisations signées Cleuvenot, Buisson et Y. Caillat). Au final, une victoire importante et méritée sur le score de 28-3.

Un résultat à confirmer dès dimanche 28, avec la venue au stade de la route de Vinay, de l'équipe de Briançon. Un adversaire qu'il faudra aborder avec sérieux et respect et un match où l'on attend côté varacien des progrés dans la fluidité du jeu et une plus grande maitrise collective (avec des adversaires plus aguerris que lors de la première phase, il ne faut plus se reposer sur les exploits individuels). Coup d'envoi à 15h.

Ci dessous : le toujours jeune Cédric Veyret, auteur d'une bonne rentrée!

C'est reparti!

Ce dimanche 21 février, les rugbymen varaciens entament la seconde phase du championnat. Ils évolueront dans la poule de troisième série en compagnie des clubs de Moirans, Voreppe, Brezins (ces trois clubs étant présent dans la même poule de brassage que le RCV, ne s'affronteront pas à nouveau mais les points acquis lors des confrontations directes sont conservés!), ainsi que Saint-Laurent du Pont, Saint-Julien en Genevois et Briançon qu'ils défieront en aller-retour. Premier test ce dimanche au stade de la route de Vinay avec la réception des haut-savoyards de Saint-Julien en Genevois. Un adversaire solide et rugueux qui pêche parfois dans la constance. Les hommes du tandem Jullien-Pétriment devront se montrer sérieux, solides, entreprenants et rigoureux pour tenter de glaner un premier succès. Un succès qui lancerait idéalement les Orange et Noir sur le chemin qui doit les mener à la qualification. Coup d'envoi à 15h.

Calendrier

21 février RCV / St Julien en Genevois

28 février Briançon / RCV (inversion possible, à confirmer!)

13 mars RCV / St Laurent du Pont

27 mars St Julien en Genevois / RCV

10 avril RCV / Briançon

17 avril St Laurent du Pont / RCV

RCV:Un derby guère emballant!

Pour le dernier match de la phase initiale, les rugbymen varaciens accueillaient dimanche 7 février leurs homologues de l'Albenc-La Rivière. Une rencontre toujours à part, où le classement ne reflète pas toujours la vérité du terrain. Ceci c'est une nouvelle fois vérifiée : le président Xavier a su remotiver ses troupes dans une période de doutes et de difficultés, et les Orange et Noir ont eu toutes les peines du monde à s'imposer.

La rencontre débute pourtant sous les meilleures auspices, le capitaine Buisson s'arrache et montre la voie à suivre dès la 5ème minute. La suite est moins glorieuse, les hommes du tandem Jullien/Pétriment jouent à l'envers, multipliant les passes, oubliant quelque peu la bataille des rucks, malgré le terrain boueux et le ballon rendu glissant par la pluie et la neige. Les visiteurs, sans être géniaux, s'appuie sur le triptyque combat, conquête, occupation et profitent de l'indiscipline locale pour rester au contact. Le match est haché, sans rythme avec une équipe varacienne maladroite, un adversaire qui ne veut surtout pas que le match s'emballe, et un arbitre, cerise sur le gâteau, qui s'illustre par ses incohérences.

Dans cette grisaille, seuls quelques eclairs viennent illuminer la partie et réchauffer un peu le public : le pilier Cleuvenot y va de son essai dominical sur un joli renversement d'attaque et une feinte de passe d'école, J. Veyret marque un dernier essai en bout de ligne. Pourtant les locaux tremblent jusqu'au bout, encaissant un essai et deux pénalités qui permettent à l'Usarg de recoller à 18-16 à l'aube du dernier quart d'heure. L'arrière L. Rey inscrit deux pénalités dans le money-time et permet d'assurer la victoire (24-16). Un succès laborieux pour le RCV, les conditions difficiles n'ont pas permis de développer le jeu de mouvement que les Orange et Noir affectionnent tant, ils ont du mal à s'adapter et les "gros" ont peiné à prendre le jeu à leur compte!

La première phase est désormais achevée avec un parcours plus qu'honorable et un bilan de 11 victoires et 1 défaite. Les varaciens évolueront donc dans le championnat troisième Série avec de réelle chance de qualification si tout le monde veut bien consentir à faire les efforts nécessaires. Ils rencontreront les clubs de Briançon, Saint-Jullien en Genevois et Saint-Laurent du Pont en match aller-retour (le calendrier n'est pas encore connu).

En attendant, place ce samedi 13 février, au traditionnel loto du club. Rendez-vous dès 20h à la salle des fêtes du village.

Le club tient à remercier la société Monnet Conseil Equipement qui a offert la réception d'après-match.

Une reprise en fanfare!

Pour le premier match de l'année 2016, les rugbymen varaciens n'ont pas eu à puiser bien profond dans leurs réserves pour venir à bout d'une équipe de Bourg d'Oisans valeureuse mais limitée et bien trop rapidement résignée. Les locaux ont eu le mérite de rester concentrés, sérieux et appliqués tout au long de la rencontre, n'hésitant pas à produire énormément de jeu (parfois même avec brio) malgré un léger crachin et un ballon parfois capricieux. Au final, l'addition est corsée avec un score sans appel de 76-10 et la bagatelle de 11 essais. L'ouvreur Caillat, dans un bon jour, se chargeant d'ajouter 9 transformations et une pénalité. Le coach Jérome, à la fin de la rencontre, pouvait se montrer satisfait du contenu mais mettait en garde ses hommes contre tout excès de confiance compte tenu de la faiblesse de l'opposition. A contrario il souhaiterait une plus forte présence aux entrainements et s'agace du manque d'implication de certains! Si l'équipe veut atteindre ses objectifs, il est important de pouvoir travailler avec rigueur, sérieux et cohésion!

Finalement l'attraction numéro un de ce dimanche, fut la nouvelle tenue qu'arborer nos jeunes varaciens. Finie la parenthèse des maillots gris et retour aux couleurs originelles Orange et Noir, pour le plus grand bonheur du président Giroud. Un grand merci à Jérome Lutz, ancienne gloire du club et gérant de la société VRH, pour le nouveau jeu de maillot ainsi qu'à Jérome Jullien qui a offert les shorts.

Ce dimanche 7 Février, dernier match de la phase 3ème/4ème Série avec la récéption du voisin de l'Albenc-Rive-Gauche. Un derby toujours à part qui devrait attirer les foules au stade de la route de Vinay. Coup d'envoi à 15h.

RCV: Une réaction attendue!

Une semaine après leur contre-performance sur le terrain de Moirans, les rugbymen varaciens ont parfaitement redressé la barre en s'imposant largement contre l'équipe du RC Voreppe. Les entraineurs, les dirigeants mais également les supporters déçus et critiques après la dernière sortie, ont retrouvé le sourire en même temps qu'une équipe valeureuse et combative.

L'entame de match est pourtant poussive côté varacien où les joueurs font preuve de nérvosité et fébrilité, à l'image des deux premiers ballons de dégagement contrés qui font souffler un petit vent de panique. Mais sous l'impulsion d'un pack conquérant et d'une charnière inspirée, les Orange et Noir retrouve vite le sens de la marche! Rapidement l'ailier Teyzier trouve le chemin de l'en-but. Caillat transforme (7-0). Il récidive une poignée de minutes plus tard en convertissant une pénalité. Le huit de devant continue de mettre son vis à vis au supplice, multipliant les percussions et les enchainements, remportant ses duels tout en ayant retrouvé cette saine agressivité qui avait tant fait défaut le week-end précédent. Fournier profite du bon travail de ses coéquipiers pour franchir la ligne en force. Juste avant la pause, l'ouvreur Caillat ajoute trois nouvelles unités (18-0). Au retour des citrons les varaciens ne relachent pas la pression et continuent sur le même rythme. Quatre essais supplémentaires sont inscrits par B. Durand, Fournier qui s'offre un doublé, F. Veyret et Fougère. Caillat ajoute deux transformations. Les visiteurs parviennent à sauver l'honneur par deux fois en se nourrissant de petites erreurs varaciennes, erreurs survenues à trop vouloir jouer mais peut-on reprocher cela à nos jeunes varaciens? Au final, les troupes du président Giroud s'impose 42-12, empoche le bonus offensif et reste au contact du leader moirannais.

S'il est difficile de dégager des individualités, dans ce match ou l'ensemble du groupe s'est montré performant, citons toutefois le pilier Cleuvenot aussi puissant qu'à l'aise techniquement et le troisième ligne Gilibert qui compense son petit gabarit par une activité débordante et une pugnacité à toute épreuve.

Dimanche 20 décembre, dernier match avant la trêve, sur le terrain de Brézins. Si les gars de la Bièvre sont quelque peu en souffrance au classement, méfions nous de cette équipe toujours difficile à manoeuvrer sur ses terres. Allez, un dernier petit coup de collier avant Noël pour passer les fêtes au chaud!

Le RC Varacieux goûte à la défaite!

Ce dimanche 6 décembre, les rugbymen varaciens effectuaient un court déplacement chez leur dauphin de la Fraternelle de Moirans. Quinze jours après le succés probant face au Royans Sport, où les protégés du tandem Jullien/Pétriment étaient enfin parvenus à se montrer constants et appliqués quatre-vingt minutes durant, on attendait confirmation en terme de jeu et de régularité. Hélas, trois fois hélas, les Orange et Noir sont retombés dans leurs travers et ont du baissé pavillon face à un XV local qui n'a en rien usurpé sa victoire même s'il a tremblé jusqu'au bout.

A y regarder de plus près, les prémices de cette première défaite s'étaient invités au cours de la préparation de cette rencontre : une ligne de trois-quart décimée par les blessures et les indisponibilités (un accessit particulier à P. Durand qui a du évoluer au centre et qui n'a pas démérité!), un manque d'assiduité aux entrainements et une mise en place indigne lorsque l'on s'apprête à disputer une affiche du haut de tableau. N'en jeter plus, fermez le ban.

La rencontre débute pourtant bien côté varacien et T. Caillat déflore le planchot rapidement sur pénalité (3-0). S'en suit un trou d'air d'une vingtaine de minutes. Face à un adversaire solide et de qualité, une telle absence ne pardonne pas et les hommes du capitaine Buisson encaissent trois essais quasi coup sur coup (3-19). Ils paraissent groggys et sonnés mais tentent de réagir. Alors qu'ils reprennent du poil de la bête, il encaisse un nouvel essai en contre. La pause est sifflé sur un cinglant 26-3 pour les locaux, tous les observateurs s'accordent à dire que ça sent la grosse féssée pour les varaciens et chacun les voit repartir avec les valises bien pleines.

Changement radical de physionomie en seconde période. N'ayant plus rien à perdre et visiblement décompléxés, les visiteurs jouent tous les ballons. Un premier essai de T. Cleuvenot redonne un peu de beaume au coeur (26-10). Caillat enquille une seconde pénalité puis L. Rey marque à son tour. Revenus à 26-18, ce sont désormai les locaux qui doutent. Interviennent deux faits de jeu qui sont le tournant du match : à un quart d'heure de la fin, les Orange et Noir rate une pénalité face aux perches qui aurait permis de revenir à un essai des moirannais. Quelques instants plus tard, alors qu'ils ont à l'attaque et ont une belle situation de surnombre à négocier, ils se font intercepter la gonfle pour un essai assassin (31-18). Dans les ultimes secondes de la partie, ils trouvent les ressources nécéssaires pour inscrire un troisième essai qui privent les locaux du bonus offensif et qui leur octoie le point du bonus défensif (31-25). Des points qui pourraient avoir leur importance au moment du décompte final.

Pour ne pas avoir su faire preuve de régularité (c'est ce qu'on leur reproche depuis le début de saison!), les varaciens ont accumulé un retard trop important qu'il ne sont pas parvenus, cette fois, à remonter. Au rayon satisfaction, on notera la belle force de caractère du groupe qui a su rebondir au lieu de sombrer. Aux vues de la première mi-temps, on se satisfaira, de prendre un point. Au classement, l'adversaire du jour double les varaciens et s'empare de la place de leader.

Dimanche 13 décembre (15h), réception du RC Voreppe pour le match du rachat. Le faux pas sera interdit, face à un concurrent aux places qualificatives. On attend une réaction mais aussi une remobilisation de l'ensemble des licenciés du club! Présence aux entrainements indispensable!

Les rugbymen s'imposent avec le bonus!

Pour le premier match retour de la phase de brassage, les rugbymen varaciens recevaient les voisins du Royans Sport, dimance 22.11.15. Victorieux à l'aller et toujours invaincus, ils se devaient de remporter ce derby pour poursuivre cette bonne série mais nous les attendions également en terme de jeu et de contenu après quelques prestations en dents de scie. Les joueurs ont apporté une réponse probante, rendant une copie propre, et surtout faisant preuve de constance et d'application quatre-vingts minutes durant!

La première mi-temps, bien que dominée par le XV varacien, demeure serrée et indécise. Le centre J. Veyret inscrit un essai et permet à son équipe de faire la course en tête. Malgré de nettes occasions, les Orange et Noir ne parviennent pas à faire le break, la faute à un manque de patience et une trop grande indiscipline. Le score est de 7-0 à la pause. Le second acte propose une outrageuse domination des hommes du tandem Jullien-Pétriment. Les pontois cédent physiquement et subissent les assauts répétés des locaux. On assiste côté varacien à une orgie de jeu, qui réchauffe les nombreux supporters présents aux bords du terrain malgré les premières offensives de l'hiver. Quatre essais viennent récompenser ces bonnes dispositions (B. Chevallier, F. Rochas, T. Cleuvenot et R. Buisson) et font enfler le score. Les artificiers L. Genin et L. Rey se chargent de finir de meubler le planchot. Au final les varaciens s'imposent 36-0.

Au débrief, les coachs laissaient transparaitre leur satisfaction après cette convaincante prestation. Reste à reproduire ce type de performance lors des prochaines échéances et en premier lieu dans quinze jours (le 06 décembre) chez le dauphin Moirans. A l'aller les varaciens s'étaient imposer sur la plus petite des marges et presque contre le cours du jeu, la Fraternelle voudra certainement effacer ce revers, le seul de la saison.

Au rayon des satisfactions, nous voudrions adresser un petit clin d'oeil à la jeunesse varacienne qui s'impose au fil des matchs et qui apportent un vent de fraicheur vivifiant ainsi qu'une bonne dose d'espoir pour la pérennité du club (B. Marchand, T. Cleuvenot, G. Franco, Q. Gilibert, B. Fougère, M. Teyzier...).

RCV: A s'en mordre les doigts!

En déplacement, dimanche 15.11.15, sur le terrain de Bourg d'Oisans, les rugbymen varaciens ont poursuivi leur belle série d'invincibilité mais peuvent s'en vouloir d'avoir laisser échapper un point de bonus offensif qui leur tendait les bras. C'est devenu une fâcheuse habitude et ces points laissés en route pourraient avoir leur importance au moment du décompte final. Dominateurs et maitrisant parfaitement la rencontre durant soixante-quinze minutes (27-0), ils ont connu un véritable trou d'air dans les cinq dernières minutes, encaissant deux essais coup sur coup (27-12 score final).

Des choses positives entrevues lors de cette rencontre : une conquête efficace face à un pack local plus lourd et athlétique, une défense intraitable avant le passage à vide en fin de match, une alternance intéressante dans le jeu. A l'inverse, le manque de maitrise par moment et l'incapacité de tuer le match malgré les nombreuses occasions sont une rengaine que nous souhaiterions oublier!

Prompt rétablissement à R. Rousset, sorti au cours de la rencontre, qui vient rallonger une liste de blessés déjà bien fournie.

Dimanche 22 novembre, début de la phase retour avec la reception du Royans Sport pour un derby qui devrait déplacer les foules au stade de la route de Vinay!

Les varaciens empochent la première manche du derby!

S'il est une victoire qui fait un bien fou au morale et qui procure un réel plaisir, c'est bien celle acquise ce dimanche 25 octobre, en terres albinoises. Ces dernières saisons, les varaciens avaient pris la fâcheuse habitude de laisser triompher les gars de l'entente, qui prenaient un malin plaisir à nous chambrer gentiment. Les troupes du président Giroud sont parvenues à conjurer le sort en réalisant un match sérieux, à défaut d'être pleinement abouti.

La première période est globalement équilibrée, les varaciens essaient d'envoyer du jeu mais ne parviennent pas à enchainer les mouvements. Battus dans l'engagement et l'agressivité, ils perdent des duels et quelques munitions importantes qui ne permettent pas d'assurer la continuité du jeu. Ces quarante premières minutes se résument à un affrontement de botteurs qui tourne à l'avantage de l'artificier local qui convertit deux tentatives alors que ses homologues varaciens font chou blanc. Le score est de 0-6 à la pause.

A la reprise, changement radical de physionomie. Les orange et noir plient le match en une vingtaine de minutes. Le pack, redevenu conquérant met son vis à vis au supplice. Genin réduit d'abord l'écart sur pénalité. Puis le demi-de-mêlée Rousset se fait la valise pour aplatir sous les perches. Genin transforme, avant d'ajouter quelques minutes plus tard une seconde pénalité. Dans la foulée les "gros" poursuivent leur travail de sape et suite à un joli mouvement R. Derbier s'arrache pour franchir à nouveau la ligne. A 18-6, la messe semble entendue. Les locaux, voulant éviter la déculotté, n'ont d'autres choix que de durcir les débats durant le dernier quart d'heure. On assiste alors à quelques échauffourées et quelques distribution de baffes. Dommage que les varaciens se soient perdus dans ces chamailleries et n'aient pas consacré leur énergie à aller chercher le troisième essai, synonyme de bonus offensif et de cerise sur le gâteau! Ne soyons pas trop gourmand et savourons ce succès qui suffit amplement à notre bonheur!

Les varaciens, toujours invaincus, continuent leur bonhomme de chemin. On note des progrès dans le jeu, avec un peu plus de consistance, de liant et de fluidité. Reste à se montrer plus régulier sur quatre-vingts minutes et à imposer son rythme dès l'entame du match.

Prochaine rencontre dans trois semaines, le 15 novembre, sur le terrain de Bourg d'Oisans.

RCV: Intermittents du spectacle!

Belle affluence, tout au long de la journée de dimanche , au stade de la route de Vinay. La maison orange et noir était en ébulition avec un programme copieux. Tout d'abord le club organisait sa matinée diots/crozets qui a connu un vif succès; les succulents mets préparés par nos cuistots en chef (Bruno, Christophe et Jean-Michel) ont tous trouvé preneur, le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Puis ce fut le tour de la traditionnelle photo de groupe, sous l'oeil et l'objectif toujours avisés de l'ami Jacques, que nous tenons une nouvelle fois à remercier. Joueurs, entraineurs, jeunes de l'école de rugby, éducateurs et dirigeants prenaient la pause pour dénicher le cliché qui illustrera la première page du calendrier.

Pour finir, place au sportif, avec la recéption du club voisin de Brézins dans le cadre du championnat. Là, une rencontre à l'image du début de saison des rugbymens varaciens, où ces derniers ont alterné le bon et le très moyen! L'entame est toute à l'avantage des hommes de Jullien/Pétriment, une conquête efficace, des duels souvent gagnant mais hélas une fébrilité toujours aussi maladive et des maladresses à foison. Contre le cours du jeu et pour leur seule intrusion dans le camps varacien, les visiteurs ouvrent le score sur pénalité (3/0). Un scénario qui ne fait que rajouter un peu de pression aux locaux qui évoluent déjà avec la boule au ventre! A la demi-heure de jeu, l'arrière L. Rey trouve enfin la faille et permet à son équipe de virer en tête à la pause (5-3). La seconde période sera d'un tout autre calibre avec des locaux beaucoup plus entreprenants et réalistes sous l'impulsion de B. Chevallier, de retour à la compétition, qui apporte sa fougue et sa rage de vaincre. Il inscrit un doublé. Dans son sillage le jeune Th. Cleuvenot réalise une solide préstation et inscrit son premier essai chez "les grands". Libérés, délivrés, les varaciens déroulent et enchainent enfin, retrouvant de la fluidité et de la consistance dans leur jeu. Trois nouvelles réalisations signées P. Durand, L. Genin et C. Rey viennent enfler le planchot. Dans les derniers instants de la partie, les rouge et noir interceptent la gonfle et sauvent l'honneur. Score final 45-8.

Un RCV aux deux visages, qui manque singulièrement de régularité dans ses performances. Souhaitons que cette seconde période soit le déclic tant attendu. Surtout que ce profile, dès dimanche, le derby sur les terres de l'USARG (Albenc-La Rivière), un adversaire qui réussit peu aux varaciens ces dernières années. Coup d'envoi à 15 heures.

le soigneur Christophe, aux fourneaux et aux bobos!

Journée d'effervescence au stade de rugby!

Ce dimanche 18 octobre promet d'être animé au sein de la maison Orange et Noir. En effet l'équipe locale accueille le club voisin et ami du RC Brézins pour le compte de la quatrième journée du championnat des Alpes de troisième/quatrième Série. Toujours invaincus, les varaciens tenteront de continuer sur leur lancée, avec souhaitons-le, des progrés notables dans le jeu et des joueurs enfin libérés! En préambule de cette rencontre, aura lieu la traditionnelle photo du club qui s'affichera en première page du calendrier. La présence de tous (joueurs, jeunes de l'école de rugby, éducateurs et dirigeants) est indispensable! Rendez-vous à 13h30 au stade.

A l'occasion de cette rencontre, le club tiendra sa matinée diots/crozets , à déguster sur place ou à emporter. On vous attend nombreux dès 10h au stade de rugby.

Le RC Varacieux souffle le chaud et le froid!

Trois matchs, trois victoires, tout laisse à penser que c'est un début de saison idéal pour les rugbymen varaciens. Si c'est effectivement le cas sur un plan strictement comptable, il n'en est pas de même en terme de jeu et de performance. Les supporters Orange et Noir, encore nombreux à avoir fait le déplacement à Voreppe, sont restés sur leur faim et n'ont eu que de trop rares occasions pour s'enthousiasmer! Pourtant, le groupe possède indéniablement du potentiel et de la qualité, des joueurs d'expérience, des jeunes prometteurs mais la mayonnaise tarde à prendre et le collectif peine à se mettre en place. Les joueurs semblent manquer de confiance et cela se traduit par un mélange de frilosité, de fébrilité et de nervosité. Pire, à voir les mines peu enjouées à la fin de la rencontre, malgré la victoire, il semblerait que le plaisir et l'esprit de camaraderie se soient momentanément envolés! Les joueurs sont paralysés, tétanisés et ne parviennent pas à se libérer et se lâcher sur le terrain.

Illustration parfaite lors de la rencontre de dimanche : une entame varacienne pleine d'envie et de détermination, une ouverture précoce du score sur une pénalité de L. Rey (3-0) puis plus aucun point inscrit en première période malgré une nette domination. Des occasions d'essai imparables qui n'aboutissent pas, des coups de pieds faciles qui ne trouvent pas la cible, autant de possibilités de prendre le large qui ne sont malheureusement pas converties. A la reprise les hommes du tandem Jullien-Pétriment passent la vitesse supérieure et inscrivent deux essais en moins de dix minutes : un essai de pénalité accordé après un plaquage sans ballon sur le capitaine Buisson et un essai en débordement par l'ailier Teyzier. A 15-0, on se dit que la machine est lancée et que les joueurs vont se décomplexer, or c'est tout l'inverse qui se produit. Les locaux, qui semblaient être au point de rupture, parviennent à renverser la vapeur et égaliser en 8 minutes exactement (15-15). Dix petites minutes d'apathie et de léthargie incompréhensibles et inexplicables. Des joueurs sans réaction, semblant errer sur le pré! Heureusement dans un sursaut d'orgueil, les varaciens parviennent à forcer la décision sur une pénalité salvatrice inscrite par R. Rousset (18-15).

La coupure de ce week-end va permettre de décomprésser et gageons que l'équipe mettent à profit ces quinze jours pour travailler sérieusement mais surtout faire tomber cette barrière psychologique qui empêche de jouer libéré! Prochain match le dimanche 18 octobre avec la réception de Brezins au stade de la route de Vinay. A cette occasion le club organisera sa matinée diots, à déguster sur place ou à emporter.

Photo : le jeune troisième ligne Franco réalise un bon début de saison.

Une sérieuse piqûre de rappel!

En ce dimanche de vogue, les rugbymen varaciens disputaient leur première rencontre à domicile face à la Fraternelle de Moirans. Après le probant succès en terres pontoises, une semaine auparavant, on attendait confirmation dans les rangs Orange et Noir. Quelle déception pour les supporters présents, qui ont eu droit à un entremet sans saveur et indigeste. Pour voir du spectacle, il ne fallait pas s'attarder derrière les mains courantes du stade mais plutôt dans l'artère principale du village où se déroulaient les festivités de la Saint Maurice.

Une première mi-temps outrageusement dominée par les visiteurs qui, fort heureusement se montraient maladroit au moment de conclure. A l'inverse, les hommes du capitaine Buisson se montraient hyper-réalistes marquant sur leur seul temps fort de ces quarante premières minutes.

Un second acte tout aussi livide avec de nombreuses fautes de mains, des plaquages manqués, des ballons perdus, un manque total de vitesse et de pénetration. L'essai encaissé sur interception résumant bien à lui seul cette fébrilité et ce manque d'initiative. Par chance, les botteurs varaciens, à l'inverse de leurs homologues moirannais, étaient inspirés (une pénalité de T. Caillat et une de L. Rey) et donnaient la victoire aux locaux pour un tout petit point d'écart (11-10).

On ne retiendra pas grand chose de positif de cette confrontation : la victoire est présente et c'est bien là l'essentiel, la défense bien que mise à mal a fait preuve d'efficacité et enfin dans se marasme ambiant quelques joueurs ont tiré leur épingle du jeu (F. Veyret qui s'est démultiplié en défense, T. Caillat qui a tenté de dynamiser le jeu et M. Teyzier, auteur d'une bonne rentrée).

Comment expliquer cette piètre performance? Si il faut mettre cela sur le compte des abus et excès festifs de la veille, alors on pourra se montrer conciliant envers les joueurs et les excuser à défaut de leur pardonner! Par contre s'il s'agit d'excès de confiance et de suffisance, là je me veux plus critique : il est grand temps de remettre les pieds sur terre et de faire dégonfler chevilles et bourrichons. Si l'objectif clairement affiché est de conserver le titre de champion des Alpes de troisième série, sachez messieurs que ce ne sera pas une sinécure et que le niveau est bien trop homogène pour se permettre de fanfaronner! Alors on enfile le bleu de chauffe, on se retrousse les manches et on se remet sérieusement au boulot!

Le match de dimanche, à Voreppe, servira de révélateur. On verra si le message est bien passé dans cette rencontre qui promet d'être riche en terme d'engagement et d'adversité.

RCV: Une entrée en matière victorieuse!

Les rugbymen varaciens ont parfaitement entamé leur saison en allant glaner un précieux succès sur les terres du Royans Sport. La journée n'avait pourtant pas démarré sous les meilleures auspices, les coachs enregistrant les forfaits de dernières minutes de J. Pétriment retenu pour soucis familiaux (le club tient à apporter son soutien à Jérome et ses proches dans ces moments difficiles), ainsi que celui de G. Chevallier qui, tel David Copperfield, a réussi à faire disparaitre sa licence par on ne sait quel subterfuge! Les joueurs ont su se mobiliser et rebondir pour obtenir une victoire logique mais qui fut longue à se dessiner.

La rencontre débute sans round d'observation et l'ouvreur T. Caillat trouve la cible dès la 2ème minute. Malheureusement sur le renvoi, les avants se mettent à la faute et offrent une égalisation facile aux locaux (3-3). Cette première période, plutôt équilibrée, se déroule sur un faux rythme, le jeu étant haché par l'homme au sifflet pas toujours des plus inspiré ainsi que par deux équipes pas encore totalement rodées, match de reprise oblige! A la demi-heure de jeu, Caillat enquille sa deuxième pénalité mais son homologue pontois lui répond du tac au tac (6-6). Juste avant la pause, les Orange et Noir gratifient le public de la première action digne de ce nom qui envoie le talonneur R. Marchand en terre promise suite à un joli mouvement. Hélas bis-répetita, pas le temps de savourer que déjà les locaux recollent au score sur une combinaison où la défense varacienne fait preuve de naïveté. A la pause, les deux équipes se retrouvent dos à dos sur la marque de 11 partout.

Dès la reprise, les varaciens accélèrent enfin, faisant mieux circuler le ballon et mettant en place un jeu bien plus huilé. En moins de dix minutes les hommes du tandem Jullien-Pétriment forcent la décision, inscrivant tout d'abord six nouveaux points par la botte de T. Caillat en réussite, puis en parvenant à inscrire l'essai du break par J. Veyret, essai transformé par l'inévitable Caillat, qui rajoutera même sa cinquième pénalité de l'après-midi à l'heure de jeu. A 27-11, la messe est dite, le dernier quart d'heure baisse d'intensité, les organismes sont fatigués et les nombreux changements de part et d'autre se traduisent par un manque de cohésion. L'arbitre libére les trente acteurs et le camp varacien peut se satisfaire de cette première victoire à l'exterieur dans un derby qui, soulignons-le, s'est déroulé dans un excellent état d'esprit!

Belle opération comptable pour le RC Varacieux mais aussi première prestation encourageante en terme de contenu et d'intention. Même si tout ne fut pas parfait, l'équipe a montré de belles dispositions. Ceci est prometteur, sachant qu'une petite dizaine de titulaires potentiels manquait encore à l'appel ( Mathon, G. et B. Chevallier, Cleuvenot, P. Durand, J. Pétriment, C. et Q. Marchand, Sancy...). Une saine émulation au sein du groupe qui ne peut être que bénéfique et qui promet de sérieux maux de crâne, dans les semaines à venir, pour les coachs Jé et Fab! Reste à confirmer dès dimanche, avec la venue, au stade de la route de Vinay, des voisins de la Fraternelle de Moirans. Cette équipe, victorieuse de l'Albenc lors de la première levée, est à prendre très au sérieux. Elle avait déjà opposé une farouche résistance aux varaciens la saison passée et s'est encore renforcée cette saison. Coup d'envoi à 15h.

Petite info : en raison de la vogue de Varacieux, la photo de groupe, initialement prévu ce dimanche 27 septembre, est repoussée au dimanche 18 octobre. Présence de tous (joueurs, licenciés de l'école de rugby, entraineurs, éducateurs et dirigeants) fortement souhaitée!

RCV: C'est parti pour une nouvelle saison!

Les rugbymens varaciens débutent cette saison 2015-2016 par un court déplacement, dimanche 20/09/15, à Pont-en-Royans. Après un bon mois de préparation, les joueurs ont hâte d'en découdre.

Le RC Varacieux évoluera dans la poule 1 du championnat 3ème/4ème série en compagnie de nombreux clubs voisins (Pont-en-Royans, l'Albenc Rive-Gauche, Moirans, Brezins, Voreppe et Bourg d'Oisans). De jolis derbys en perspective! Malgré le titre de champion des Alpes 3ème série de l'an passé et le droit d'évoluer au niveau supérieur, les Orange et Noir ont dû se résoudre à refuser la montée, faute d'effectif suffisant pour pouvoir aligner une seconde équipe. De ce fait les objectifs fixés pour ce nouvel exercice seront de faire mieux encore, à savoir conserver le titre de champion des Alpes et passer un ou deux tours supplémentaires en championnat de France. Ce ne sera pas une sinécure, avec des adversaires revanchards aux dents longues et un niveau en somme toute homogène.

Pour ce faire, le duo inchangé d'entraineurs (J. Jullien et F. Pétriment) pourra compter sur un groupe d'une grosse trentaine de joueurs. L'ossature de l'équipe a été conservée dans sa grande majorité. A ce noyau dur sont venus se greffer quelques joueurs confirmés qui devront apporter expérience et sérénité (F. Veyret, J. Pétriment, R. Marchand, R. Rousset...), ainsi que quelques jeunes qui améneront fougue et insouciance (T. Cleuvenot, G. Franco, B. Marchand, Q. Marchand, C. Sancy...). Sur le papier, une équipe avec fière allure et vrai potentiel, encore faudra t-il confirmé ces bonnes dispositions sur le pré!

Début de réponse ce dimanche donc, en terres pontoises, un adversaire qui ne réussit guère aux varaciens ces dernières années. Une première confrontation qui aura valeur de test avec souhaitons-le une victoire à la clé, qui lancerait de la meilleure des manières la saison orange et noir.

Hommage au RCV

Vendredi soir la mairie de Varacieux était à peine assez grande pour accueillir les rugbymen Varaciens champions des Alpes 3ème Série, leurs familles, les dirigeants et quelques supporters!

Le maire avec un brin d’humour a retracé leur parcours durant cette saison 2014-2015 et leur a remis un trophée bien mérité.

Cette soirée se termina en toute convivialité avec l’objectif de réitérer l’exploit l’année prochaine!

C'était mission impossible!

Opposés au club du Servette de Genève, en seizième de finale du championnat de France 3ème Série, les rugbymen varaciens ont baissé pavillon face à un adversaire bien supérieur. Annoncée comme l'épouvantail de la compétition, la formation suisse a démontré que cette réputation et ce statut n'étaient en rien usurpés. Sautant plus haut, poussant plus fort, courant plus vite, nos jeunes varaciens n'ont eu que leur courage et leur bravoure pour tenter de résister. Avec coeur, vaillance et détermination, ils ont joué pendant quatre-vingt minutes pour faire honneur à leurs couleurs et à leur village. Les nombreux supporters, ayant une nouvelle fois fait le déplacement, ne s'y trompant pas, exultant lorsque Flo Rochas parvenait à sauver l'honneur par un magnifique essai et applaudissant longuement les 22 guerriers et leur encadrement à la fin de la rencontre. Les Orange et Noirs s'inclinent 46-8 sans avoir à rougir!

Une saison qui se termine donc sans regrets (sauf peut-être celui d'avoir croisé cette formation hélvète un peu tôt). Un titre de champion des Alpes en poche, un groupe uni et soudé qui a vécu de très bons moments ensemble, une convivialité au sein du club qui ne se dément jamais. Bref une petite structure qui, malgré les difficultés, se porte bien.

Place désormais à la préparation de la saison prochaine, on y travaille déjà en coulisses!

Quelques dates à retenir :

samedi 30 mai : soirée Full Moon Party organisée par les joueurs (billets en vente auprès de ces derniers)

vendredi 5 juin : traditionnel concours de pétanque du RC Varacieux

vendredi 19 juin à 19h : Assemblée Générale du RCV

Au pied de l'Everest!

Après la magnifique victoire, décrochée en finale du championnat des Alpes troisième série et l'arrosage prolongé du fameux bouclier, place désormais au championnat de France et au doux parfum des phases finales! Le moins que l'on puisse dire, c'est que le tirage n'a pas épargné nos petits varaciens qui seront confrontés à l'équipe suisse du Servette de Genève, championne du Lyonnais en titre. Que dire de cet adversaire préstigieux : un budget faramineux de plus de 500 000€ qui ferait saliver bien des clubs de niveau fédéral; une équipe, dont c'est la première année d'existence, montée de toute pièce avec des joueurs piochés à droite, à gauche dans des clubs huppés (fédérale 2, fédérale 3); un parcours sportif ahurissant (17 matchs, autant de victoires bonifiées, plus de 80 points de moyenne par match...). Autant dire que cette équipe ne boxe pas dans la même catégorie!

Pourtant les troupes du tandem Jullien-Pétriment préparent, depuis trois semaines, cette rencontre avec attention et détermination. Bien conscients de la difficulté de l'épreuve à surmonter, les joueurs ne veulent pour autant se présenter en victime expiratoire. Le leitmotiv sera de se vider les tripes, prendre un maximum de plaisir et tenter d'enrailler la belle machine helvète en tentant de coller le plus longtemps possible au score et de faire douter ces joueurs qui n'ont pas l'habitude de l'adversité.

Comme à l'accoutumé, cette rencontre devrait déplacer une belle cohorte de supporters Orange et Noirs qui pousseront fort derrière leurs protégés.

Au moment où nous mettons sous presse, l'heure et le lieu de la rencontre (dimanche 17 mai) ne sont pas encore connus. Pour connaitre ces infos, vous pouvez vous rapprochez des joueurs et dirigeants (à partir de mardi ou mercredi) ou appeler au stade, ce vendredi soir à partir de 19h15 (tel : 04.76.64.25.25).

Le soir, le RC Varacieux convie une nouvelle fois joueurs, dirigeants et sympathisants au club house, pour se retrouver autour d'un barbecue, avec le doux rêve et le fol espoir d'avoir réaliser l'exploit!

Champions des Alpes, la folle journée varacienne!

Ce samedi 25 avril, à l'occasion de la journée des boucliers, les rugbymens varaciens ont décroché le titre de champion des Alpes de 3ème Série face à leurs homologues de Saint-Jean de Maurienne. Belle consécration pour ce groupe de copains qui réalise une saison remarquable, mais également magnifique récompense pour tout un club voir tout un village qui vibre à chaque représentation de son équipe! Retour sur la chronologie d'une journée mémorable et sur l'obtention d'un sacre tant espéré et convoité.

A peine le jour levé, et déjà le club-house s'anime. Une bonne demi-heure avant le rendez-vous fixé, l'un des co-présidents, Cédric M. pour ne pas le nommer, ne tient plus en place et vérifie peut-être pour la centième fois que tout est prêt. Puis c'est l'arrivée progressive des joueurs, chacun reconnait facilement que le sommeil fut difficile à trouver. Seule la jeunesse insouciante (Max, Antho...) ne parrait pas trop stressée et se paie même le luxe de jouer avec les nerfs des coachs en débarquant à la bourre! Dix heures sonnent au clocher et Varacieux s'apparente désormais à un village fantôme. On n'aperçoit que quelques anciens, restés au bercail, qui vont faire deux-trois emplettes chez Bernadette. A cinquant kilomètres de là, joueurs et dirigeants arrivent à Grenoble, acceuillis par les premiers klaxones. Les 15 minutes de marche pour rejoindre les vestiaires perdus au fin fond de Bachelard n'entravent en rien la détermination du groupe, concentré sur l'objectif à atteindre. Puis c'est le retour à Lesdiguières pour l'échauffement avec une entrée dans l'arène chauffée à blanc par les 250-300 supporters Orange et Noirs qui remportent aisaiement la bataille du seizième homme. Une ambiance à vous "foutre" la chair de poule! Tous sont là pour pousser derrière le XV, grimés, vétus aux couleurs de l'association, équipés de la panoplie du parfait supporter : élus locaux, familles de joueurs, anciennes gloires du club, gamins de l'école de rugby qui ont séché l'entrainement du jour, inconditionnels, amis de clubs voisins...

Le match débute enfin. La tension est palpable : des ballons tombent, les botteurs des deux camps laissent échapper des points en route, des décisions arbitrales pas toujours pertinentes font pester les plus virulents. Genin parvient à débloquer le planchot sur pénalité au cour d'une première période pauvre en point mais en sommes toute plaisante à regarder, avec deux équipes, au style semblable, décidées à produire du jeu. La mi-temps est sifflée sur la marque de 3-0. La seconde période est dominé par les Orange et Noir, qui ne parviennent toutefois pas à se mettre à l'abris, même si les savoyards ne se montrent guère dangereux. Tout s'accélère dans le dernier quart d'heure. Genin trouve par deux fois la cible (9-0) et alors que l'adversaire jette ses dernières forces dans la bataille, le troisième ligne A. Chevallier intercepte la gonfle et s'en va marqué l'essai assassin après 80 mètres de course. Genin transforme et scelle le score du match (16-0).

L'arbitre siffle la fin du match et c'est la délivrance. C'est le temps des étreintes : les joueurs se lancent dans une joyeuse farandole entonnant le célébre "on est les champions"; Jojo, notre Maire hilare distibue les accolades; Pierrot laisse retomber la pression et savoure de voir ses deux fistons soulever à nouveau le bouclier; Cacahuète ne peut contenir son émotion et ne cesse de chialer. Au milieu de la foule, l'ami Jacques déambule avec son arsenal de photographe et mitraille à tout va, chacun y allant de son petit cliché avec le précieux trophé (en famille, entre potes...). Seul petit bémol, dans ces scènes de liesse, la petite alerte de santé de notre mascotte Michou, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

L'euphorie passée, chacun savoure, un verre de houblon à la main. Les coachs Jé et Fab refont le match, fiers du boulot effectué; Bouchon et ses acolytes poussent la chansonnette, accoudés au troquet; les joueurs prennent un bain de foule, un oeil attentif sur le match des amis de Thônes qui au bout du suspense finiront par l'emporter.

Dix-huit heures, c'est enfin le moment de rentrer, pour prolonger tous ensemble la fête au club-house, autour d'un barbecue. Bruno, Riri, Daniel et son épouse s'occupent du feu, tandis que Sandrine prend place à la friteuse. Alors que chacun se désaltère, les images de la journée sont projetées et Flo fait marcher sa sono. Une ambiance festive qui se poursuit jusque tard dans la nuit.

Un grand bravo et un grand merci à tous pour cette journée mémorable, ce moment de communion et de partage au sein de notre petite bourgade varacienne. En espérant revivre ceci très prochainement! Vive le RCV!

L'heure de vérité pour les rugbymens varaciens!

Enfin, nous y sommes! Après de longs mois de labeur à peaufiner la condition physique, à braver les conditions climatiques pas toujours clémentes au pied des Chambarans, à répéter encore et toujours les gammes; après le passage par un arc-en-ciel d'émotions tout au long de la saison (joie, fierté, déception, doutes, colère...); après un parcours sportif semé d'embûches mais au final plutôt satisfaisant; après huit mois de partage, d'échanges, de complicité et de franches camaraderies... l'équipe varacienne touche enfin au but. En effet, ce samedi 25 avril à 11heures, le club cher aux présidents Giroud et Mathon foulera la pelouse de Lesdiguières, lors de la grande fête du rugby régional, pour y disputer la finale du championnat des Alpes de 3ème série. Sur sa route, se dresseront les savoyards de Saint-Jean de Maurienne. Une vieille connaissance en somme, puisque les deux équipes se sont affrontées à deux reprises au cour de la phase régulière. Même si les Orange et Noirs se sont imposés deux fois, on se gardera bien de tout excès de confiance, sachant d'une part que ces rencontres ont été serrées et indécises, ne basculant que sur des détails, et que d'autre part une finale est un match à part, où les compteurs sont remis à zéro, avec un parfum et une atmosphère bien particuliers. Les coachs Jullien et Pétriment, forts de leur expérience, savent très bien que cette finale se jouera à peu de chose et c'est le message qu'ils feront passer auprès de leurs hommes (ne pas être inhibé par l'enjeu, bonne occupation du terrain, bonne conquête, de l'implication et de l'application, une finition soignée, de la discipline...).

C'est tout un club, tout un village qui saura se mobiliser pour pousser fort derrière ses protégés. Les drapeaux, klaxons, tenues bicolores (orange et noire bien sûr) seront de sortie. Une belle fête en perspective avec, souhaitons-le, la victoire au bout. Ce serait un immense bonheur et une très grande fierté de ramener le bouclier dans les bagages!

Quelque soit l'issue de cette finale (même si tous l'espèrent victorieuse!), et parce que nous savons faire la fête à Varacieux, le RCV convie l'ensemble des joueurs, des dirigeants et des supporters, le soir au club-house pour se retrouver autour d'un barbecue et partager le verre de l'amitié.

Et pour plagier Roger Couderc, ancien commentateur emblématique de notre sport : ALLEZ LES PETITS!

Les rugbymen varaciens fouleront la pelouse de Lesdiguières!

Pour la dernière levée de la phase régulière du championnat troisième Série, les hommes du capitaine Buisson effectuaient un court déplacement à Brézins. La qualification déjà en poche, la rencontre n'était pas pour autant dénuée d'interêt puisque les varaciens lorgnaient sur un succès qui leur assurait la première place de la poule, synonyme de billet direct pour la finale, alors que les locaux se devaient de l'emporter avec le bonus offensif pour entretenir le mince espoir de qualif' qui subsistait.

Ce sont les gars de la Bièvre qui se mettent en évidence durant le premier acte. Plus déterminés et réalistes, ils marquent un essai, au quart d'heure de jeu, sur une pénalité jouée rapidement à la main où les jeunes varaciens font preuve de naïveté. A la 30ème minute, nouvelle réalisation des locaux sur une erreur défensive. Il faut reconnaitre que les quelques retouches apportées à l'équipe pour pallier aux petits bobos ont grippé la belle maitrise collective dans le secteur de la défense (1 seul essai concédé au cours des cinq derniers matchs), et certains joueurs replacés à des postes inhabituels pour eux ont parfois manqué de repères. Heureusement entre temps, l'artificier Genin maintient ses couleurs dans la partie en convertissant deux pénalités (6-14 à la pause).

Loin de s'affoler et sûr de leurs forces, les Orange et Noir attaque la seconde période du bon pied. Genin enquille sa troisième pénalité de l'après-midi et permet à ses couleurs de revenir sur les talons brezinois (9-14). Les locaux semblent souffrir physiquement et subissent désormais les assauts varaciens. Les entrées successives de S. Mathon, A. Chevallier, F. Rochas et C. Callet apportent un vent de fraicheur et les troupes de Jullien-Pétriment portent le coup de grâce dans les vingt dernières minutes. Genin passe trois nouveaux points avant que J. Veyret, opportuniste, intercepte la gonfle et file à l'essai (19-14). Callet à l'occasion d'assoir définitivement le succès varacien mais sa tentative de drop échoue sur le crâne d'une taupe qui passait par là! C'est finalement l'arrière Genin qui a le dernier mot, rajoutant trois points à la sirène (22-14).

Le camp Orange et Noir peut laisser éclater sa joie, les rugbymen varaciens disputeront la finale des Alpes à Lesdiguières le samedi 25 avril. C'est tout un village, qui pourra à nouveau se mobiliser pour la grande fête du rugby régional, avec ,croisons les doigts, le bouclier au bout de l'effort! L'adversaire n'est pour l'heure pas défini, puisque l'Usarg (Albenc-La Rivière) et Saint-Jean de Maurienne s'affronteront dans un barrage en aller-retour; le vainqueur de cette double confrontation validera lui aussi son ticket pour la finale.

Le RC Varacieux remercie chaleureusement le club du RC Brézins pour l'accueil qui lui a été réservé. Un vrai moment de plaisir et de partage si chère au rugby de clochers!

Messieurs, il faut finir le job!

Ce dimanche 22 mars, l'équipe varacienne a validé son ticket pour les phases finales du championnat des Alpes 3ème Série, en disposant de l'équipe de Voreppe. Une semaine après une défaite frustrante chez ce même adversaire, les Orange et Noirs ont pris une revanche éclatante, retrouvant leur allant et leur force collective. Certes, tout ne fut pas parfait avec une certaine appréhension et fébrilité notamment en début de match, des points laissés en route qui auraient permis de se libérer plus tôt dans la rencontre et un certain déchet dans le jeu d'occupation. Néanmoins, les jeunes varaciens ont proposé des séquences intéressantes, alternant le jeu avec justesse, retrouvant une certaine fluidité entre avants et trois-quarts qui accoucha de deux jolies réalisations en bout de ligne signées Genin et Fougère et affichant une belle maitrise collective en défense. Au final, une victoire 15-3 en somme toute logique, qui permet d'aborder la dernière rencontre de la phase régulière sans pression. Une opposition, qui ne sera toutefois pas dénuée d'intérêt, puisqu'en cas de succès sur le terrain de Brezins, ce dimanche, les hommes des présidents Giroud-Mathon décrocheraient la première place, synonyme de qualification directe pour la journée des boucliers à Lesdiguières ainsi que pour le championnat de France. Une rencontre à ne pas galvauder donc. Gageons que les coachs trouvent les mots justes pour que l'équipe mettent un dernier petit coup de collier avant le début des choses sérieuses! Rendez-vous donc dimanche 29 mars, chez le voisin brezinois, pour terminer le boulot! (coup d'envoi à 15h).

Bonjour tristesse!

Quelle mouche avait donc piqué nos rugbymens varaciens en déplacement, ce dimanche, sur la pelouse de Voreppe. L'équipe, si flamboyante lors des trois dernières sorties, a livré une prestation de piètre qualité. Un manque d'engagement et d'agressivité, une conquête déficiente à des moments clés de la rencontre, une fébrilité incompréhensible marquée par des en-avants à foison, un jeu au pied catastrophique... Bref rien n'a fonctionné comme souhaité! Le pire dans tout cela, c'est qu'il y avait pourtant la place de l'emporter, les locaux ne proposant rien de bien plus emballant tout au long de la partie. La seule chose qui a maintenu les spectateurs en haleine dans cette bouillie de rugby, c'est le score étriqué et l'indécision qui a régné jusqu'au bout. Bien maigre consolation! Au final, les Orange et Noirs s'inclinent 9-7 ( 2 pénalités et un drop pour Voreppe contre un essai de G. Chevallier sur une des rares actions lumineuses de l'après-midi au beau milieu de la grisaille). Les varaciens ont grillé un joker dans la course à la qualification, d'autant plus rageant que les autres résultats de la poule ont été favorables et une victoire aurait d'ors et déjà permis de valider le précieux sésame. Qu'à ne cela tienne, les hommes du tandem Jullien/Pétriment auront l'occasion, dès dimanche, de laver l'affront en acceuillant cette équipe de Voreppe (match en retard) pour espérons-le montrer un tout autre visage et renouer avec le succés. On attend une réaction de la part des joueurs qui doivent bien cela à leurs entraineurs, dirigeants et supporters. Messieurs on compte sur vous, montrez-nous que ce n'était qu'un accident de parcours! Coup d'envoi à 15h.

Des bourreaux nommés Genin et Chevallier!

Une semaine après la première manche, remportée aisément, face à Meythet, les rugbymen varaciens effectuaient le déplacement en terres haut-savoyardes pour affronter de nouveau les banlieusards annecéens. Les troupes du tandem Jullien-Pétriment abordaient cette confrontation avec confiance, rassurées par le contenu des dernières sorties, mais aussi avec méfiance, conscientes que les locaux seraient difficiles à bouger sur leur pelouse. Le soleil et la douceur printanière avaient attiré une belle phalange de supporters des deux camps le long de la main courante, un public qui, au final, a pu se délecter du spectacle offert par les trente acteurs.

Il ne fallait pas arriver en retard car sitôt le coup d'envoi donné, les Orange et Noirs placent une première banderille par le troisième ligne B. Chevallier qui mystifie la défense adverse et s'en va inscrire les premiers points de sa formation (5-0). Les locaux réagissent et profitent de l'indiscipline varacienne pour, en l'espace de trois minutes, recoller au score puis prendre les devants (5-6). Au quart d'heure de jeu, le "taulier" G. Chevallier montre, comme bien souvent, la voie à suivre à ses partenaires en inscrivant un nouvel essai, transformé par Genin (12-6). La fin de cette première période se résume à un duel de botteurs où l'artilleur local se montre à son aise, punissant ces nombreuses fautes varaciennes quelques peu stupides qui coûtent six points et deux cartons blancs récoltés par les frangins Veyret. Heureusement entre temps l'arrière Genin régle aussi la mire et permet à son équipe de rester devant aux citrons (15-12).

A mi-parcours, le match tient ses promesses et tout reste à faire pour emporter la décision finale. La seconde période propose un scénario bien différent. Le travail de sappe, amorcé par les isérois, porte ses fruits et la dernière demi-heure est toute à l'avantage des hommes du capitaine Buisson. C'est tout d'abord B. Chevallier qui s'offre un doublé et inscrit l'essai synonyme de bonus offensif (22-12). Puis débute le festival Genin, un festival de "cannes" où l'arrière varacien déposent par trois fois les defenseurs adverses pour s'offrir un triplé en l'espace de dix minutes. Et pour parachever son oeuvre, il enquille une dernière pénalité qui vient définitivement sceller le score de la rencontre (44-12).

Un succés important, acquis avec la manière où les varaciens auront su se montrer patients et pragmatiques, face à un XV de Meythet courageux et plein d'abnégation, qui n'a pas démérité loin de là! Une victoire qui permet aux varaciens de rester dans la course à la qualification, tout en ayant son destin entre les mains. Seule ombre au tableau, la blessure de B. Durand à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. Ce dimanche 15 mars, court déplacement à Voreppe, une équipe en net regain de forme ces derniers temps, qui entend bien se mêler à la lutte jusqu'au bout mais qui pour cela, a un besoin impératif de victoire. Nos jeunes varaciens se rendront, dans la banlieue grenobloise, sans pression avec l'envie de poursuivre sur leur lancée. Coup d'envoi à 15h.

Les rugbymen varaciens poursuivent sur leur lancée!

Seconde rencontre à domicile et nouveau succés, ce dimanche, pour les orange et noir du RCV. En recevant les haut-savoyards de Meythet, les locaux ont confirmé les bonnes dispositions entrevues une semaine plus tôt, et s'imposent aisaiement sur le score de 31-3. Les varaciens soignent leur entame et mettent d'entrée une grosse pression sur leurs adversaires. Les avants concrétisent rapidement cette domination par une poussée collective qui envoie le capitaine Buisson en terre promise. Genin transforme. Dans la foulée le jeune arrière place une accéleration qui dépose la défense adverse et double la mise au quart d'heure de jeu (14-0). S'ensuit une période de flottement qui profite aux banlieusards annecéens, ces derniers recollent à la marque sur pénalité (14-3). A la sirène, les locaux bénéficient d'une pénalité; la décision est prise de jouer à la main, choix judicieux qui envoie une nouvelle fois le deuxième ligne Buisson à dame après une belle combinaison. Un troisième essai synonyme de break et aussi de bonus (21-3 à la pause). Durant le premier quart d'heure de la seconde mi-temps, les hommes du coach Jullien remettent un petit coup de collier et inscrivent dix nouveaux points : un essai de L. Rey auquel s'ajoute la transformation et une pénalité de Genin (31-3). La messe est dite. Plus rien ne sera marqué dès lors, la fatigue et les nombreux changements grippant quelque peu la belle machine varacienne, tandis que les haut-savoyards font preuve de vaillance et d'abnégation.

Une belle victoire qui permet de croire encore à la qualification, une course à la qualif' des plus indécise puisque cinq équipes (Albenc, Brezins, Saint-Jean de Maurienne, Varacieux et Voreppe) se tiennent dans un mouchoir de poche à l'approche de la dernière ligne droite. Ce dimanche 08 Mars, les varaciens disputeront la revanche puisqu'ils se déplacent à Meythet (match en retard reporté à deux reprises). La victoire sera une fois encore impérative, gare à l'excès de confiance après cette première manche désequilibré, les rouge et noir auront à coeur de laver cet affront et seront à n'en pas douter bien plus difficile à manoeuvrer sur leurs terres! Coup d'envoi à 15h.

Le RC Varacieux renoue à la compétition victorieusement!

La nouvelle offensive de l'hiver, samedi dernier, laissait craindre le pire dans la maison orange et noire quant à la tenue du match du lendemain. Déjà privés de compétitions depuis deux longs mois (dernière rencontre mi-décembre à l'Albenc), les rugbymen varaciens ne pouvaient se permettre de repousser le derby face au RC Brezins, la faute à un calendrier bien chargé! Aussi, ce sont une grosse douzaine de bénévoles (dirigeant, joueurs et sympathisants) qui se retrouvaient au stade, ce dimanche matin, se retroussant les manches pour déneiger le terrain et ainsi favoriser le bon déroulement de la partie. Un grand merci à eux!

A 15h, les trente acteurs foulaient la pelouse du stade de la route de Vinay et allaient pouvoir en découdre devant une bonne chambrée de supporters des deux camps, qui n'avaient pas hésité à braver le froid et la bise pour soutenir leurs protégés. La rencontre démarre sur un bon rythme et L. Genin, l'artilleur varacien, est le premier à se mettre en évidence, débloquant le planchot sur pénalité (3-0). Dans la foulée son homologue des terres froides répond du tac au tac et remet les deux équipes à égalité (3-3). A la 20ème minute, les locaux obtiennent une touche à 10m de l'en-but, prise de balle impeccable en milieu d'alignement, grosse poussée collective qui envoie le pack derrière la ligne. En coin, Genin réussit la transformation (10-3). Alors que les hommes du tandem Jullien/Pétriment semble avoir fait le plus dur et ont la maitrise des débats, l'exclusion temporaire du troisième ligne A. Chevallier, pour faute technique, relance les visiteurs. Ces derniers rendent la monnaie de la pièce aux locaux en inscivant un essai collectif (10-8). Le tournant du match intervient juste avant la pause, lorsque les varaciens, toujours en infériorité numérique, débordent leurs adversaires pour inscrire un essai en bout de ligne par l'intermédiaire de C. Rey. Le puissant et véloce ailier varacien s'arrache, raffûtant un premier adversaire, puis un second, avant d'éliminer le dernier rempart d'un crochet interieur. Du grand art!

La pause est sifflée sur le score de 15-8. La seconde période est moins enlevée. Le rythme et l'intensité diminue, le terrain gras ayant fatigué les organismes. La bataille se recentre alors sur le petit périmètre où la volonté et l'abnégation des orange et noir fait merveille, à l'image de B. Chevallier et Y. Caillat, toujours à la pointe du combat. Genin fait fructifier le bon travail des "gros", enquillant deux nouvelles pénalités qui scellent définitivement la victoire varacienne (21-8).

Une victoire importante et encourageante de par son contenu. Nos jeunes rugbymen ont fait preuve d'une belle envie et ont montré des choses interressantes. Au final, un match de reprise plaisant et abouti qui maintient les troupes des présidents Giroud/Mathon dans la course à la qualification. Un résultat à confirmer dès dimanche avec la réception des haut-savoyards de Meythet, une équipe qui n'a plus grand chose à espérer mais que l'on annonce athlétique et accrocheuse. La victoire est impérative!

Le club remércie L. Gauthier (GAS) qui a offert la collation d'après-match.

Des nouvelles du RC Varacieux!

Après une longue trêve hivernale, prolongée de trois semaines à cause des caprices de la météo, les rugbymen varaciens vont enfin refouler la pelouse ce week-end. En effet, match ô combien important ce dimanche 22 février, au stade de la route de Vinay avec la venue, dès 15h, de l'équipe de Brezins. L'adversaire du jour, après une première phase remarquable couronnée de 10 succès en autant de matchs, peine actuellement et vient de subir deux revers consécutifs sur ses terres face à l'Albenc et à Saint-Jean de Maurienne. Des résultats qui donnent un peu plus de piments à ce derby car gare au vaincu qui verra ses chances de qualification être fortement compromises! Si, côté varacien, cette période "d'inactivité" a plutôt été studieuse, les coachs Jullien/Pétriment redoutent et craignent un manque de rythme du côté de leurs troupes mais comptent sur l'état de fraicheur et la détermination des joueurs pour empocher un succès importantissime! Réponse ce dimanche avec souhaitons-le une forte mobilisation des supporters.

Des sympathisants qui se sont déplacés en masse, samedi dernier à la salle des fêtes du village, pour le traditionnel loto du club. Il a fallu rajouter des tables pour accueillir tout le monde. Et c'est dans une ambiance chaleureuse et conviviale, que petits et grands, prêtaint une oreille attentive à Cyprien, notre spreaker d'un soir, pour tenter de remporter les nombreux lots mis en jeu. Même si tous ne purent repartir les bras chargés de cadeaux, chacun s'accordait à dire qu'il avait passer une excellente soirée. Rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine. Nous n'oublions pas de remercier les sponsors et généreux donateurs, qui ont participé à la réussite de cette soirée!

Nécrologie : c'est avec beaucoup de peine et une profonde tristesse, que nous avons appris le décés de Guy Marion dit Guytou, figure marquante du RCV. Il fut à l'origine de la fondation du club en 1975 et en assura la présidence jusqu'en 1981 (la succession étant assurée par Paul David). Les plus anciens se souviendront que, durant son mandat, l'équipe fut entrainée par "Jo" Reynet et "Fifine" Carlin. Le club présente à la famille et aux proches de Guytou, ses plus sincères condoléances.

Les rugbymen varaciens rechaussent les crampons!

Après un mois et demi d'interruption pour cause de trêve des confiseurs, le championnat reprend ses droits ce dimanche 01 février avec au programme un déplacement chez les haut-savoyards de Meythet. La première partie de saison fut plutôt satisfaisante avec un bilan de 6 victoires, 1 nul et 3 défaites. Seule petite amertume, les deux revers concédés face aux voisins albinois avec le sentiment d'avoir déjoué sur cette double confrontation. Quoi qu'il en soit les varaciens sont toujours dans les clous et vont pouvoir se mêler à la lutte pour les places qualificatives qui s'annonce particulièrement indécise au cours de cette seconde phase. En effet, le classement, obtenu à partir de savants calculs concernant les résultats de la phase initiale, nous montre qu'une équipe semble se détacher (Brezins). Derrière quatre équipes, dans un mouchoir de poche, vont se disputer les deux strapontins (Saint-Jean de Maurienne, Varacieux, l'entente Albenc-Rive-Gauche et Voreppe). Enfin, en queue de peloton, l'équipe de Meythet semble déjà hors du coup. D'où l'importance de faire un résultat ce dimanche dans la banlieue annecéenne pour ne pas compromettre la suite de la saison.

Les coachs Jullien/Pétriment ont mis à profit cette coupure pour d'une part recharger les accus et régenérer les troupes et d'autre part peaufiner la condition physique et travailler technique et jeu. Rendez-vous donc dimanche pour, espérons-le, débuter cette année 2015 de la plus belle des manières!

info : calendrier de la seconde phase

01 février déplacement à Meythet

08 février réception de Voreppe

22 février réception de Brezins

01 mars réception de Meythet

15 mars déplacement à Voreppe

29 mars déplacement à Brezins

RCV : en route pour la 3ème série

En ce premier dimanche hivernal de la saison, l'équipe varacienne accueillait son homologue de Saint-Julien en Genevois. Après la franche empoignade du match aller face à une équipe complète et athlétique, on s'attendait à une rencontre serrée et indécise entre deux formations à la lutte pour les trois premières places. Malheureusement il n'en fut rien, ce qui devient une facheuse habitude aux pieds des chambarands! Après la fessée reçue par les Catalans de Grenoble, l'effectif tronqué présenté par la Fraternelle de Moirans, ce fut au tour des haut-savoyards de vraisemblablement faire l'impasse sur le sol isérois, préférant sans doute jouer les premiers rôles dans la poule de 4ème série plutôt que les seconds couteaux au niveau supérieur. C'est l'un des effets pervers de cette formule de championnat avec poules de brassage où à l'approche du dénouement, certains clubs usent de calculs et stratagèmes pour parvenir à leur fin! Le sport et l'équité n'en sortent pas grandis!

Nos rugbymen varaciens ont au moins eu le mérite de rester sérieux et appliqué durant toute la rencontre, ne tombant pas dans le piège de la facilité et de la suffisance. Bien que manquant de fraicheur pour certains, pour cause d'anniversaires prolongés la veille, ils se sont appliqués à répéter leurs gammes, proposant du jeu et de l'alternance malgré les conditions difficiles. Neuf essais sont venus récompenser ces bonnes dispositions pour une victoire sans appel sur le score de 58-5. Point d'euphorie côté orange et noir au moment du debrief, chacun ayant bien conscience de la faiblesse de l'opposition. Ce sera très certainement une toute autre musique pour le dernier match de cette première phase. En effet les hommes du tandem Jullien/Pétriment effectueront un court déplacement chez le voisin albinois pour la seconde manche du derby. Bien qu'ayant validé leur ticket pour la troisième série, le capitaine Buisson et ses co-équipiers auront à coeur de laver l'affront du match aller et tenteront de décrocher une victoire de prestige. Attention, la rencontre se déroulera exceptionnelement le samedi après-midi (samedi 13 décembre à 15h).

Le RC Varacieux remercie chaleureusement Philippe et Carole Rousset qui ont offert la collation d'après-match.

Enfin le club rappelle à ses sympathisants que, malgré la relâche d'un point de vue sportif, c'est un week-end chargé qui se profile avec la tournée des calendriers ce samedi 6 décembre et la matinée boudin le lendemain. On vous attend nombreux!

Les rugbymens l'emportent sans combattre !

Après un excellent résultat chez le leader Saint-Jean de Maurienne, le week-end précédent, les troupes du tandem Jullien/Pétriment se devaient de confirmer ce dimanche en recevant Moirans, un des mals classés de la poule. Malheureusement l'affrontement tourna court, l'équipe de la Fraternelle se présentant avec seulement 13 joueurs. Avant même le coup d'envoi, les varaciens empochaient les cinq points d'une victoire bonifiée sur laquelle ils lorgnaient. Après concertation entre les deux camps, il fut décidé la tenue d'une opposition, sans enjeu, à quinze contre quinze, afin de faire courir tout le monde et garder le rythme. Quelques joueurs varaciens endossaient le maillot bleu et jaune des visiteurs, un grand merci à eux (Cyprien, Jérome, Brice). Peu d'enseignement à tirer de cette partie et peu de chose à dire si ce n'est que l'engagement et l'agressivité sont des ingrédients indispensables au rugby et nos jeunes varaciens l'ont quelque peu oublié sur cette rencontre à l'inverse des gars de Moirans qui se sont montrés généreux dans l'effort. Mais comment en vouloir aux locaux quand on sait la difficulté d'entrer dans ce genre de match où les dés sont jetés d'avance! Pour l'anecdote, les orange et noir s'imposent 24-12, inscrivant quatre essais.

Ce dimanche 30 novembre, match à Varacieux, avec la réception des haut-savoyards de Saint-Julien en Genevois, une opposition autrement plus consistante face à un adversaire à la lutte pour les places qualificatives. Les résultats du week-end dernier (défaite de l'Albenc/Rive-Gauche à domicile , victoire bonifiée de Saint-Julien également à domicile et donc victoire bonifiée des varaciens) ont contribué à réduire les écarts au classement et à deux journées du terme de la première phase tout est encore possible entre ces trois équipes à la lutte pour les deux derniers tickets. C'est dire l'importance du match de dimanche!

Un grand merci à Veyret Damien qui a offert la réception d'après-match.

A noter : Le RC Varacieux informe la population du village que les joueurs passeront vous presenter le traditionnel calendrier du club les samedi 29 novembre et 6 décembre. Réservez-leur bon accueil!

Le RCV fait tomber le leader !

C’est en ce 16 novembre que les rugbymen varaciens se déplacèrent en terre mauriennaise pour y mener la plus importante bataille de cette deuxième partie de championnat. L’objectif étant de battre le leader sur ses terres !
> C’est rapidement que les oranges et noirs, emmenés par leur vaillant capitaine Buisson, mettent à la faute l’équipe locale. L’arrière Genin se charge de marquer les premiers points ! (3-0) Les deux équipes se neutralisent durant une bonne partie de la première mi-temps. Les locaux passent deux pénalités avant la mi-temps. (3-6) Après la pause, Le RCV continue de mettre du rythme en attaque, et du coeur en défense ! Très vite, Genin ajoute 3 points au pied (6-6). Sur une mélée à l’heure de jeu, les varaciens déboussolent les locaux. Sortie de balle rapide, Chevallier G. fixe deux défenseurs et donne à Caillat T. qui s’écroule en terre promise ! Genin transforme (13-6). Un quart d’heure après, les locaux, piqués au vif, marquent l’essai transformé de l’égalisation ! (13-13). Le dernier quart d’heure fut intense. Les deux équipes se rendent coups pour coups. Genin a l’occasion de saler l’addition mais ses frappes heurtent tour à tour la transversale et le poteau gauche. C’est sur une dernière pénalité, à 5 minutes du terme, qu’il donne la victoire à son équipe ! (16-13).
> L’équipe varacienne repart donc avec la victoire, et Saint Jean de Maurienne, le bonus défensif.
> C’est dans la joie et la bonne humeur que la troupe orange et noire fêta sa victoire dans le bus. Seul manque à l’appel le demi de mêlée Marchand A., à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.
> Prochain rendez-vous au stade de la route de Vinay, contre Moirans, le 23 novembre. Venez nombreux !

RCV : c'était journée portes ouvertes !

Pour le compte de la première journée de la phase retour du championnat, les rugbymen varaciens accueillaient leurs homologues des Catalans de Grenoble, ce dimanche au stade de la route de Vinay. L'été jouant encore les prolongations pour ce week-end de la Toussaint, les supporters étaient une nouvelle fois nombreux, massés derrière la main courante. (mamans et bambins venus profiter du soleil, se mêlant aux inconditionnels!).

Les conditions étaient idéales pour assister à un bon match de rugby mais le moins que l'on puisse dire, c'est que match il n'y a pas vraiment eu. En effet les visiteurs se sont présentés beaucoup trop amoindris (seulement 16 joueurs sur la feuille de match) et ont baissé beaucoup trop vite les bras pour que l'on assiste à une rencontre digne de ce nom! Les grenoblois, méconnaissables par rapport au match aller, ont vécu un véritable calvaire quatre-vingt minutes durant. Et nos petits varaciens dans tout cela? Ils ont eu le mérite de rester sérieux et appliqués, se servant de cette opposition pour travailler les lancements et emmagaziner de la confiance. Bien que tout ne fut pas parfait (encore de nombreuses maladresses et un problème récurrent dans les transmissions), les hommes du tandem Jullien/Pétriment nous ont gratifié de beaux mouvements et ont inscrit la bagatelle de 12 essais. L'arrière Genin se chargeant d'alourdir l'addition au pied. Au final, un succès écrasant 82-0 qui, même s'il fait un bien fou au moral, n'est pas très riche en enseignements! La prochaine rencontre dans une quinzaine de jours, sur le terrain du leader Saint-Jean de Maurienne (16/11/14) sera d'un tout autre calibre et les varaciens seraient bien inspirés d'aller faire un coup en terres savoyardes, histoire d'opérer un joli rapprochement au général. Coup d'envoi à 15h.

Seule manque la victoire!

En ce dimanche estival du 19 octobre, l'équipe varacienne recevait son homologue de l'Albenc-Rive Gauche pour le compte du dernier match de la phase aller de la poule de brassage 3ème/4ème série. A cette occasion, l'ensemble des forces vives du club étaient sur le pont pour cette journée festive. En effet, dès 10h le RC Varacieux organisait sa première matinée diots/crozets qui connut un vif succès et avant que ne sonnent les douze coup de midi ce fut la rupture de stock. L'association présente ses excuses aux personnes n'ayant pu être satisfaites et promet de faire mieux pour la seconde édition. S'en est suivie une petite collation d'avant match fort sympathique entre les instances dirigeantes des deux clubs qui démontre la bonne entente qui règne entre les deux entités et ce depuis de nombreuses années!

En milieu d'après-midi, le sportif reprenait enfin ses droits et la rencontre pouvait débuter. L'affiche avait attiré la foule des grands jours au stade de la route de Vinay et toutes les conditions étaient réunies pour assister à un grand match. Malheureusement l'homme au sifflet en décida autrement et vola la vedette aux trentes acteurs. Des coups de sifflets intempestifs, des décisions incompréhensibles, un jeu haché au possible. Bref un match peu emballant malgré la volonté affichée par les protagonistes de produire du jeu. Il faut souligner l'attitude des joueurs qui, malgré ces conditions, surent garder leur sang froid et faire que la rencontre se déroule dans un état d'esprit remarquable. Au final, une défaite des locaux 3-6. Si les équipes eurent tout à tour des occasions de scorer sur leurs temps forts, la rencontre fut serrée et indécise jusqu'à son terme. Les visiteurs n'ont en rien usurpé leur succès affichant sans doute ce petit supplément d'âme indispensable dans ce type de rencontre. Pour les varaciens, c'est un premier revers à domicile lourd de conséquences puisqu'ils voient les équipes de têtes creuser l'écart au classement. Il faudra se reprendre au plus vite, la réception des Catalans de Grenoble, le dimanche 2 novembre, devra permettre de reprendre la marche en avant et d'engranger des points précieux. Coup d'envoi à 15h.

Le RC Varacieux remercie JC Gelas des Fins Gourmets qui a offert la recéption d'après-match. Et pendant que nous sommes aux rayons des remerciements, un grand merci à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cette journée (travailleurs de l'ombre, aides matériel et logistique...)

Et le coup passa si près!

Ce dimanche, les rugbymen varaciens effectuaient un long déplacement en terres haut-savoyardes pour défier l'équipe de Saint-Julien en Genevois. La confrontation entre ces deux formations, à égalité de points avant la rencontre, promettait d'être engagée et indécise et elle le fut. Et il s'en fallut de peu pour que nos p'tits isérois ne rafflent la mise et réalisent la bonne opération du week-end!

Ce sont les locaux qui réussissent la meilleure entame. Bien décidés à marquer leur territoire, les jaune et bleu se montrent plus agressifs et déterminés aux points de rencontre, avancent sur les impacts et se font plus tranchants dans leurs courses et leurs prises de balle. Les varaciens s'arc-boutent en défense et à défaut d'être inspirés, se montrent généreux dans l'effort. L'orage passé, ce sont même eux qui s'offrent l'ouverture du score sur une pénalité de L. Rey. Malheureusement cet avantage est de courte durée puisque sur le renvoi, ils font preuve de naïveté et encaissent un essai en coin (3-5). A la demi-heure de jeu, nouvelle erreur bête et inutile sur une protection illicite qui permet aux locaux de doubler la mise suite à une pénaltouche (3-10). La mi-temps intervient sur ce score.

La seconde période est d'un tout autre calibre côté orange et noir, les joueurs prennant conscience qu'il y a un coup à jouer avec un peu plus de détermination et d'initiatives. L'entrée de G. Chevallier, toujours aussi précieux et dont c'était la reprise, va sonner le reveil des hommes du tandem Jullien/Pétriment qui prennent enfin le jeu à leur compte, bousculant à leur tour les hôtes du jour pourtant plus athlétiques. L'arrière Genin trouve le chemin des perches à la 50ème (6-10). Et après quelques actions avortées, J. Veyret reconvertit pour ce match au poste de troisième ligne, trouve la faille dans la défense genevoise pour s'écrouler en terre promise. Genin transforme (13-10 à un quart d'heure de la fin). Les locaux semblent accuser le coup mais trouvent les ressources pour repartir de l'avant et parviennent à inscrire un essai les faisant rebasculer en tête (13-17). Les varaciens, dans les derniers instants, tentent le tout pour le tout et obtiennent deux balles de match qui laissent filer par maladresse.

Ce premier revers de la saison n'a rien d'alarmant et la préstation de ce week-end est plutôt encourageante car l'équipe a fait preuve de caractère et a démontré de réél progrès dans le jeu. Le coach Jérome malgré la déception du résultat, a pu souligner la bonne attitude du groupe qui, le soir venu, s'est retrouvé autour d'une bonne bière pression (enfin je crois président!).

Ce dimanche 19 octobre, match à fort enjeu avec la venue des voisins albinois (USARG), le vainqueur du derby restera au contact du peloton des qualifiables! L'affluence des grands jours est attendue au stade de la route de Vinay où le RC Varacieux organise dès 10h du matin sa matinée diots/crozets à déguster sur place ou à emporter. Coup d'envoi de la rencontre à 15h

Une victoire et des progrès!

Pour le second déplacement de la saison, les rugbymen varaciens effectuaient ce dimanche, un court trajet jusqu'à Moirans. La fête du village, à l'occasion de la vogue de la Saint Maurice, n'avait pas découragé les plus fervents supporters. Et si l'on pouvait craindre que la soirée du samedi ne laisse quelques séquelles dans les troupes orange et noir, il fallait plutôt se tourner du côté du banc pour trouver traces d'éventuels abus!

Le début de rencontre est à l'avantage des locaux, bien décidés à réagir après deux revers consécutifs, et gonflés à bloc par le coach Marcel et sa gouaille légendaire. L'équipe varacienne ne parvient que très rarement à sortir de son camp au cours des vingt premières minutes, et doit s'employer en défense à l'image de la paire de centres Rochas/Veyret S. très en vue, plaquant à tour de bras au point d'ecoeurer leurs vis à vis!

Les moiranais ratent une première occasion d'ouvrir la marque sur une pénalité venant s'écraser sur le poteau. Mais dans la foulée ils prennent les commandes grace à un essai en coin non transformé (0-5). Cette ouverture du score a le mérite de réveiller les joueurs varaciens qui prennent enfin le jeu à leur compte et ne tardent pas à recoller au score sur une pénalité de T. Caillat. L'ouvreur récidive une poignée de minutes plus tard expédiant une belle ogive dès 40 mètres face au vent (6-5 à la pause).

Plus sérieux et plus appliqués en début de seconde période, les hommes du capitaine Buisson ne vont pas tarder à prendre leurs distances : c'est d'abord A. Roulain qui franchit la ligne en débordant sur son aile suite à un joli mouvement collectif puis T. Caillat convertit sa troisième pénalité de l'après-midi (14-5). Le break est fait mais la prudence est de mise du côté des entraineurs Jullien/Pétriment qui se remémorent sans doute le scénario du match aux Catalans et le relachement coupable ayant coûté deux points au classement. Les orange et noir semblent plus frais physiquement que leurs hôtes du jour mais le manque d'efficacité et de réalisme ne permet pas de se mettre définitivement à l'abris. Une pénalité des bleu et jaune, à un quart d'heure de la fin, vient même rajouter un peu de piment et de suspense mais ce sont finalement les varaciens qui s'imposent 14-8.

Une belle victoire du XV varacien qui au classement conforte sa place dans le trio de tête. L'équipe reste invaincue et progresse dans le jeu au fil des sorties. Mention particulière aux "petits jeunes" très à l'écoute et qui prennent de l'assurance (Sylvain, Alex, Romain, Anthony, Aurélien, Ludo, Max...)

Ce dimanche, le championnat fait relâche avant un nouveau déplacement en terres haut-savoyardes (le 11 octobre à Saint-Julien en Genevois) pour le choc des leaders.

Seule la victoire est belle!

Dimanche dernier, pour la première levée à domicile, les rugbymen varaciens se sont imposés face à leurs homologues de Saint-Jean de Maurienne, mais que ce fut laborieux et difficile! En effet il a fallu retenir son souffle jusque dans les derniers instants avant que l'arbitre ne délivre enfin le camp orange et noir. La rencontre avait pourtant bien débuté pour les locaux entreprenants et généreux et le botteur L. Rey ouvrait les hostilités dès la deuxième minute sur pénalité (3-0). Dans la foulée, les hommes du tandem Jullien/Pétriment rataient l'occasion d'aggraver la marque par manque d'efficacité au moment de conclure. Et ce sont au contraire les savoyards, qui sur leur première incursion dans le camp adverse, faisaient preuve d'opportunisme et de réalisme pour prendre les commandes (3-5). Nullement abattus, les locaux repartaient à l'assaut mais affichaient trop de maladresse et de fébrilité pour se montrer dangereux : de nombreux ballons échappés et une conquête en touche déficiente ne permettaient pas de faire fructifier les bonnes intentions affichées. A la quarantième minute, le capitaine Rey réglait la mire, faisant virer son équipe en tête au changement de côté (6-5).

La seconde période était du même calibre, les deux équipes ne fermaient pas le jeu et tentaient des choses mais une nouvelle fois, les nombreuses erreurs techniques inhibaient toutes tentatives de part et d'autre. A l'heure de jeu, l'artificier mauriennais redonnait l'avantage à ses couleurs (6-8). Cet avantage fut de courte durée car dans la foulée L. Rey envoyait pour la troisième fois le ballon entre les perches, faisant perdurer le chassé-croisé entre les deux formations (9-8). A cinq minutes de la fin, J. Veyret; peu en réussite jusque là (un ballon laché dans l'en-but et deux ou trois occasions avortées), trouvait enfin la brêche dans la défense rouge pour inscrire l'essai du break. Sur l'action le troisième ligne B. Chevallier se faisait injustement expulser pour une chamaillerie où il reçut un coup de poing sans en rendre aucun. Un début de saison à vite oublier pour Bastien, qui avait déja écoper d'un carton jaune sévère le week-end dernier et qui en plus dût se faire poser quelques points de suture à la pomette!

La fin du match fut sifflée sur ce score de 14-8 en faveur des varaciens. Un premier succès important, qui plus est à domicile. Pourtant si le résultat est là, pour la manière il faudra repasser. Les joueurs varaciens sont apparus tendus, fébriles, paralysés par la peur de mal faire. Messieurs, n'oubliez pas que vous êtes là avant tout pour vous faire plaisir alors lachez-vous et osez!

Ce dimanche 28/09, court déplacement à Moirans, un adversaire qui a besoin de points après deux revers loin de ses bases. Une rencontre où l'on attend une réaction de nos p'tits orange et noir!

Un résultat mi-figue, mi-raisin

Pour le premier match officiel de la saison, les rugbymen varaciens se rendaient dans la capitale des Alpes pour y défier les Catalans de Grenoble. Après la longue interruption de l'inter-saison, joueurs, entraineurs, dirigeants et supporters retrouvaient le chemin du stade avec beaucoup d'enthousiasme, d'excitation et un brin d'impatience.

La rencontre débute sous les meilleurs auspices, côté varacien, puisque dès la 6ème minute, le capitaine L. Rey fait fructifier la bonne entame du pack, en inscrivant les trois premiers points de son équipe (3-0). Durant vingt bonnes minutes, les orange et noir récitent leur rugby avec une conquête propre, des lancements maitrisés et un jeu fait de vitesse et de fluidité. Ces efforts trouvent une juste récompense, grâce à deux essais signés B. Chevallier à la 18ème minute et J. Veyret, trois minutes plus tard. Rey ajoute une transformation portant la marque à 15-0. A cet instant, on se dit que les choses sont bien engagées et l'on se demande à quelle sauce vont être dévorés les sang et or! C'est mal connaitre la fierté catalane et l'orgueil des joueurs grenoblois, qui, en l'espace de cinq minutes, vont recoller au score. En effet les locaux profitent de l'exclusion temporaire sévère du troisième ligne Chevallier pour un placage viril mais tout à fait correct, pour inscrire deux essais en supériorité numérique. Deux offrandes, l'une sur des erreurs grossières de défense et l'autre sur intercéption, qui auraient pu être évité avec un peu plus de maitrise et de lucidité. La pause est sifflé sur ce maigre avantage (15-12).

La seconde période est beaucoup plus pauvre et hachée, le soleil printanier et la chaleur font leurs effets sur les organismes et les trente acteurs ont bien du mal à garder le rythme. De nombreuses erreurs de part et d'autre, un manque de lucidité flagrant expliquant les mauvais choix, des points oubliés en route... Bref, l'équipe varacienne reste sous la menace des hôtes du jour et à poignée de minutes de la fin, les locaux parviennent à arracher l'égalisation. Dans les derniers instants, chaque équipe a tour à tour, la balle de match entre les mains, sans succès.

Au final, un partage des points en somme logique, où chaque équipe aura su profiter de ses périodes de dominations. Un résultat pas si mauvais que cela sur le plan comptable avec deux points pris à l'exterieur, mais un résultat qui laisse des regrets et une pointe d'amertume tant il y avait la place de faire mieux.

Ce dimanche 21/09 le RC Varacieux retrouve sa pelouse pour accueillir les savoyards de Saint-Jean de Maurienne, afin de, souhaitons-le, glaner une première victoire. Coup d'envoi à 15h.

Info : à l'occasion de la réception de Saint-Jean de Maurienne, nous effectuerons la photo de groupe. Présence indispensable de l'ensemble des joueurs (séniors et jeunes), ainsi que des dirigeants du club. Rendez-vous à 13h15 au st

Les 3 coups de la reprise ont sonné!

C'est une nouvelle saison qui se profile aux pieds des chambarans, saison placée sous le signe du changement avec quelques modifications notables au sein de la maison orange et noire. En premier lieu, le co-président C. Callet a souhaité prendre du recul, manquant de disponibilité à cause de ses obligations professionnelles et de son engagement dans la vie publique. Qu'il soit remercié pour le travail fourni et l'investissement mis durant ces dernières saisons. Pour le remplacer, le second co-président C. Giroud, qui reste en place, a sollicité C. Mathon qui a répondu favorablement. Ils seront soutenus dans leur tâche par une vingtaine de bénévoles toujours fidèles au poste, à qui nous pouvons également tirer un grand coup de chapeau!

Côté terrain, M. Couderc et C. Mathon cédent leur place au tandem J. Jullien/F. Pétriment. Pour Jérome, c'est un retour aux sources puisqu'il fut joueur puis entraineur au RCV il y a quelques années. Après un intermède à Saint-Marcellin, il a accepté de relever le défi varacien. Pour Fabrice, qui l'épaulera dans sa tâche, il s'agit d'une première expérience à ce poste.

Le club évolura en 3°/4° série. En effet, bien que maintenu sportivement la saison dernière, les dirigeants ont obtenu le droit de jouer en division inférieure pour pallier au manque d'effectif (pas d'obligation d'équipe réserve à ce niveau). C'est l'un des gros points noirs de la saison à venir, un effectif à peine suffisant de 25/30 joueurs, qui traduit les difficultés actuelles des petites structures comme la nôtre. Il y a eu quelques arrêts d'anciens, les deux ou trois départs habituels mais plus regrettable une phalange de joueurs préférant abandonner le navire (et les copains) dans la tourmente. Heureusement que reste un noyau dur de joueurs sur lequel on peut compter en toutes circonstances.

La poule de brassage sera composée des clubs de Catalans de Grenoble, Saint-Jean de Maurienne, Moirans, Saint-Julien en Genevois et nos voisins de l'Albenc. Les hostilités débuteront ce dimanche 14/09 à Grenoble pour affronter l'équipe de l'AS Catalans. Les orange et noir ont pu se jauger jeudi dernier sur le terrain du SMS, pour un galop d'entrainement qui a laissé entrevoir de belles dispositions côté varacien, avec quelques actions de belle facture.

L'objectif pour ce cru 2014/2015 sera en priorité de prendre du plaisir, et aussi de tenter d'accrocher un ticket pour la journée des boucliers et pour les phases finales du championnat de France.

Amis supporters, soyez nombreux ce dimanche à venir encourager vos protégés aux Catalans (stade Raymond Espagnac à Grenoble). Coup d'envoi à 15h.

Calendrier première phase :

14/09 AS Catalans-RC Varacieux (retour le 02/11)

21/09 RC Varacieux-CA Saint-Jean de Maurienne (retour le 16/11)

28/09 Moirans-RC Varacieux (retour le 23/11)

12/10 RC Saint-Julien en Genevois-RC Varacieux (retour le 30/11)

19/10 RC Varacieux-US Albenc (retour le 14/12)